Le Hainaut vise les Gilets jaunes et interdit les rassemblements de plus de 5 personnes à la frontière

Le Hainaut vise les Gilets jaunes et interdit les rassemblements de plus de 5 personnes à la frontière

Les rassemblements de plus de cinq personnes seront interdits aux postes-frontières, là où le Hainaut rencontre la France. L’interdiction a été décidée jeudi par le gouverneur de la province du Hainaut, Tommy Leclercq.

Ne t’inquiètes pas. Si tu as prévu de partir avec une grosse bande de copains et de faire un arrêt à Quiévrain pour reprendre de l’essence avant d’affronter la France et ses hauts tarifs, tu pourras le faire. Même si vous êtes quarante et que vous passez une heure à manger un sandwich près de la frontière.

En réalité, même si elle ne le précise pas en ces mots, l’interdiction imposée par le gouverneur de la province du Hainaut, Tommy Leclercq, concerne les rassemblements à visée politique, soit les mouvements de Gilets Jaunes. L’arrêté de police est entré en application à 20h00 jeudi et devrait durer jusqu’au 1er février minuit.

« Non-apaisement »

Cet arrêté « fait suite à une évaluation de la situation en concertation avec la police fédérale vu le non-apaisement des rassemblements à différents postes-frontières et vu les risques augmentés d’accidents routiers lors de barrages bloquants », ont indiqué les autorités dans un communiqué.

Un arrêté similaire avait été pris l’année passée avant les fêtes mais la mesure n’avait pas été reconduite au-delà du 2 janvier, suite à une évaluation de la situation. Néanmoins, il s’avère que les actions des manifestants ont repris. Pour éviter que des heurts similaires à ceux qui se sont produit fin novembre se reproduisent – un camion avait été pillé et des feux avaient été allumés sur les routes -, les autorités ont décidé de tout simplement interdire les rassemblements de plus de cinq personnes.

epa

Articles sponsorisés