Le feu de forêt est maintenant à 1,5 km de la centrale Tchernobyl, le pyromane voulait “s’amuser”

EPA

Greenpeace prévient: le feu de forêt se situe maintenant à 1,5 km de l’ancienne centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine. Les autorités tentent de rassurer sur les lieux de stockage stratégiques. Mais les fumées dégagées par la combustion des arbres seraient déjà toxiques.

Les feux seraient à quelques centaines de mètres de l’arche recouvrant le réacteur nucléaire qui a explosé en avril 1986. Des centaines de pompiers ont été dépêchés sur place, dans cette zone interdite au public.

Un haut responsable des services d’urgence ukrainien a voulu rassurer ce lundi via un message Facebook relayé par l’AFP: ‘La centrale nucléaire de Tchernobyl, les lieux de stockage de déchets radioactifs et les autres infrastructures cruciales de la zone d’exclusion ne sont pas menacés.’

À l’origine de l’incendie qui date du 4 avril, soit près de 34 ans jour pour jour après la catastrophe, un pyromane de 27 ans qui a déclaré à la police vouloir ‘s’amuser’. Il s’agit d’un habitant vivant près de la zone interdite de Tchernobyl.

EPA

Si le infrastructures cruciales sont protégées contre le risque d’incendies, ce n’est pas le cas de la combustion de la végétation qui dégagent des fumées toxiques. Ce n’est toutefois pas une première, en 2002 et 2010, des nuages de radioactivité avaient survolé l’Europe de l’Ouest, dont la France et la Belgique.

À ce stade, il est toutefois trop tôt pour savoir si ces fumées représentent un véritable danger pour l’homme. On considère généralement qu’à partir de 10 millisieverts, on préconise une mise à l’abri de la population. Soit trois fois la dose annuelle reçue par la population en temps normal.

EPA

Modélisation de la propagation du nuage radioactif en 1986

Articles sponsorisés