Le démantèlement de la « jungle de Calais » a commencé: les migrants font la file depuis 6h ce matin avec leurs baluchons

Le démantèlement de la « jungle de Calais » a commencé: les migrants font la file depuis 6h ce matin avec leurs baluchons

C’est ce matin que la police commence le démantèlement de la « jungle de Calais ». De 6.000 à 8.000 réfugiés seront acheminés vers des centres d’accueil répartis aux quatre coins de la France. Dès 6h du matin, une longue file s’étendait devant le hangar qui sert de quartier général à l’opération.

Une longue file d’hommes, de femmes et d’enfants avec leur baluchon sur le dos s’est formée devant le centre de l’opération de démantèlement. Dès 6h, ils attendaient de pied ferme l’ouverture des grilles afin de monter dans les premiers bus qui les achemineront vers des centres d’accueil répartis aux quatre coins de la France. Les portes n’ouvriront qu’à 8h mais les migrants préfèrent prendre les devants pour réduire l’attente.

C’est ce lundi que débute le démantèlement de la « jungle de Calais ». Les 6.000 à 8.000 migrants qui se trouvent dans la jungle doivent être évacués du campement précaire.

Source: AFP, Figaro

Une soixantaine de bus

Ce démantèlement a été présenté par François Hollande comme une opération « humanitaire ». Les migrants sont arrivés à Calais il y a 18 mois avec l’espoir de traverser la Manche et de gagner la Grande-Bretagne. Mais la plupart n’y sont pas parvenus et sont donc restés à Calais.

Une soixantaine de bus vont se rendre dans la « jungle » pour acheminer tous les migrants vers les 287 centres d’accueil disséminés à travers toute la France. Quelque 1250 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assure le bon déroulement de l’opération.

Selon l’agence de presse AFP, une dizaine de fourgons de CRS ainsi que quelques camions transportant du matériel sont sur la route pour se rendre dans la « jungle ».

Le démantèlement devrait se terminer avant la fin de la semaine.

Source: AFP, Figaro

Articles sponsorisés