Le consultant italien s’excuse auprès de Lukaku, Cagliari pas sanctionné

epa

Mi figue, mi raisin. Si Lukaku doit apprécier les excuses de l’analyste italien suite à ses commentaires scandaleux, il ne peut que constater qu’un racisme décomplexé est encore bien ancré dans la société italienne.

Les cris racistes à l’encontre de Romelu Lukaku lors d’un match face à Cagliari ont fait grand bruit. Parce la polémique en a provoqué d’autres: Lilian Thuram a fait une sortie dans la presse italienne – “les blancs ont un problème le racisme – qui a été perçue par certain comme du racisme anti-blancs. Il ne manquait plus que Pierre Ménes pour venir mettre son petit grain de sable, arguant que son propre fils avait été victime de rejet au sein de son équipe de foot.

Déjà lunaire, la séquence a pris une nouvelle proportion quand un consultant foot italien y est allé de son petit commentaire sur la prestation de l’attaquant de l’Inter. En t’épargnant les détails, ça donnait ceci: “Le seul moyen de l’arrêter est de lui donner 10 bananes à manger”.

“Je ne suis pas une personne raciste”

Un “compliment” qui a valu à son auteur d’être viré par la chaine qui l’employait: TopCalcio24. Devant le tollé généralisé, le commentateur de la Serie A a tenu à présenter ses excuses au Diable rouge: “Je souhaite m’excuser personnellement auprès Lukaku. J’aimerais bien le rencontrer », a-t-il déclaré à Tele Lombardie lundi soir. « Mes propos sont regrettables et j’en paie les conséquences négatives. Je ne suis pas une personne raciste. J’ai passé une des journées les plus tristes de ma vie. Je n’ai pas dormi de la nuit et je n’ai pas réussi à manger. Ce manque de tact et d’éducation n’appartiennent pas à ma façon d’être. »

Je ne suis pas une personne raciste. Un refrain connu. Les propres Ultras de l’Inter étaient à l’époque intervenus pour soutenir les supporters de Cagliari, expliquant qu’il s’agissait surtout d’une tentative de déstabilisation pour le joueur adverse. Là encore, Romelu Lukaku aurait dû prendre cela comme “une marque de respect”.

Dans ce dossier, on apprend d’ailleurs aujourd’hui que le club de Cagliari ne sera pas sanctionné pour le comportement de ses supporters. La fédération italienne a décidé de ne pas poursuivre l’actuel club de Radja Nainggolan. Certains supporters sont pourtant multirécidivistes: Blaise Matuidi et Moise Kean avaient connu le même souci l’année dernière. Cagliari devra juste s’acquitter de 6.000 d’amendes pour… jets de bouteille.

N’était-il pas question d’envoyer un signal fort?

Articles sponsorisés