Le chef de Daesh est-il mort? La Russie pense l’avoir tué dans un bombardement

Le chef de Daesh est-il mort? La Russie pense l’avoir tué dans un bombardement

La rumeur de la mort d’Abou Bakr al-Baghda a été lancée il y a quelques jours. Voilà maintenant que la Russie affirmé qu’une frappe aérienne pourrait bien avoir tué le leader de Daesh à Raqqa fin mai, même si cela doit encore être confirmé.

Abou Bakr al-Baghda est l’un des hommes les plus recherchés au monde. Ou plutôt “était”, si la Russie a bien réussi à l’éliminer. Dans une dépêche publiée par l’agence de presse TASS, la Russie affirme en effet que le chef de Daesh pourrait avoir été victime de l’un des bombardements à Raqqa, ville du nord de la Syrie et capitale de l’État Islamique.

Cette frappe aérienne visait une réunion de plusieurs chefs de Daesh, “à laquelle participait également le chef de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi”, fait savoir l’armée russe, et a eu lieu le 28 mai dernier. Soit il y a près de deux semaines. La Russie ne communique que maintenant dessus et n’est pas encore sûre que le boss de Daesh compte parmi les nombreuses victimes de ce raid aérien: une trentaine de chefs de guerre auraient été tués, tout comme près de 300 combattants.

La Russie continue de tenter de vérifier qu’Abou Bakr al-Baghda, chef de Daesh depuis 2010 et dont la dernière apparition publique remonte à 2014, est vraiment mort. Si cette nouvelle était confirmée, ce serait un énorme coup dur pour l’organisation terroriste. Mais la mort d’Abou Bakr al-Baghda a déjà été annoncée puis démentie de nombreuses fois ces dernières années…

Articles sponsorisés