Le budget est clôturé selon le vice-Premier Reynders (MR) mais Peeters (CD&V) est plus en mode “théâtre de mauvais goût”

Le budget est clôturé selon le vice-Premier Reynders (MR) mais Peeters (CD&V) est plus en mode “théâtre de mauvais goût”

Le gouvernement fédéral est sous pression. Le budget est prêt, tout le monde est tombé d’accord sur les chiffres mais le CD&V exige un trophée de plus: instaurer une taxe sur la plus-value réalisée sur les actions. Ça irrite considérablement les trois autres partis. Plusieurs sources déclarent à newsmonkey que Kris Peeters est plutôt en mode “théâtre de mauvais goût”.

Le gouvernement a-t-il bouclé le budget ou pas? Selon le Vice-Premier ministre Didier Reynders (MR), il ne reste plus que quelques 10 millions de corrections techniques. Pour lui, le Premier ministre Charles Michel (MR) peut présenter le budget au gouvernement.

Des sources interrogées par newsmonkey vont dans le même sens: “Oui il y a un budget, nous sommes tombés d’accord sur les chiffres”. Mais le CD&V ne l’entend pas de cette oreille. Sa taxe sur la plus-value, il y tient et pas qu’un peu. Même si on ne sait pas très bien le montant que pourrait rapporter cette taxation car elle n’est pas du tout prévue dans le budget.

Un spectacle

Mais ce que veut le CD&V avant tout c’est gagner un symbole. Est-ce que cela a à avoir avec les mauvais sondages qui sont parus sur la VRT et dans le Standaard, on ne sait pas. Mais une semaine auparavant, les sondages de RTL et du Soir étaient plutôt encourageants pour le parti. Le CD&V s’est-il senti pousser des ailes? C’est ce que confie une source à newsmonkey: “Ils font peut-être ça car ils se sont sentis renforcés par ces bons résultats”.

Tout cela ne serait-donc qu’un spectacle, le budget serait prêt. Il reste donc juste au CD&V à se montrer raisonnable et à revenir autour de la table pour clôturer officiellement les comptes. Et si tout est ok, Charles Michel présentera donc ce fameux budget demain au Parlement.

Articles sponsorisés