L’attentat antisémite de Halle a lui aussi été retransmis en live sur internet

EPA

L’attaque d’une synagogue à Halle, en Allemagne, dans laquelle deux personnes ont perdu la vie, a été diffusée en live sur Twitch. Le livestream a duré 35 minutes et a été regardé par cinq personnes. Au bout d’une demi-heure, la vidéo a été retirée de la plate-forme. Au moment de son retrait, 2 000 personnes étaient déjà en train de visionner la vidéo.

Hier, deux personnes ont été tuées près d’une synagogue à Halle, en Allemagne. Le tireur, un Allemand de 27 ans, avait des motifs antisémites. Il s’est enfui après la fusillade, mais aurait été arrêté par la police après une chasse à l’homme.

Livestream

Le tireur a filmé ses actes et l’a diffusé en direct sur Twitch. Cinq utilisateurs ont suivi le live en direct. En outre, 2 200 autres personnes ont visionné les images sur Twitch avant qu’elles ne soient retirées de la plate-forme au bout d’une demi-heure.

La vidéo, qui dure 35 minutes au total montre comment le terroriste a tiré sur deux personnes pour ensuite tenter de pénétrer dans la synagogue, sans succès. Il a également prononcé un discours à huis clos. Il y déversait sa haine pour les Juifs et niait l’existence de l’Holocauste. Bien que l’on ait d’abord parlé de plusieurs auteurs, une seule personne est identifiable dans la vidéo.

Twitch

Twitch a lui-même annoncé que les images pouvaient être trouvées sur leur plateforme. Le site l’a fait dans une série de tweets dans lesquels ils condamnent fermement les actions: “Nous sommes choqués et attristés par la tragédie qui a eu lieu en Allemagne, nos condoléances vont à tous ceux qui ont été touchés par les faits”. En outre, le site Web informe également que toute personne qui publierait les images serait automatiquement retirée de la plate-forme.

Twitch est connu pour sa diffusion en direct des sessions de jeu. L’auteur a créé son profil sur Twitch il y a environ deux mois et a essayé de faire une diffusion en direct une fois durant cette période.

Christchurch

Cela rappelle la fusillade dans une mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, il y a quelques mois. L’attentat avait lui aussi été diffusé en streaming via Facebook Live. Au début, il n’y avait pas beaucoup de gens qui suivaient le live, mais ils étaient nombreux à voir la vidéo par après. Elle a été téléchargée plus d’un million et demi de fois sur différentes plateformes.

Cette fois encore, des copies de la vidéo circulent. Ainsi, les images auraient déjà été vues par plus de 15 000 personnes.

Articles sponsorisés