L’armée américaine craint une nouvelle fusillade pendant la projection de “Joker”

Warner Bros

Aux États-Unis, les fusillades sont aussi fréquentes que la pluie en Belgique. L’armée américaine craint d’ailleurs qu’une nouvelle tuerie se produise lors de la projection du film Joker de Todd Phillips.

Un film est actuellement très très attendu: Joker, réalisé par Todd Phillips et où Joaquin Phoenix incarne le clown maléfique, ennemi juré de Batman. Si tous les fans de la chauve souris n’attendent que sa sortie, les autorités américaines sont plus méfiantes. Elles redoutent en effet de nouvelles fusillades dans les cinémas, comme c’était le cas lors de la première de The Dark Night Rises en 2012.

Le FBI à l’affut

Le site américain Gizmodo a réussi à se procurer un mail du FBI concernant la projection du film. Le service fédéral avertit en effet qu’ils ont repéré des personnes susceptibles de préparer des attaques lors des projections du film. Les enquêteurs sont d’ailleurs assez précis.

Ils soupçonnent ce qu’on appelle des Incels, une communauté plutôt malsaine composée majoritairement d’hommes frustrés d’être célibataires en rejetant la faute sur les femmes. Ils prônent ainsi la violence envers les femmes et les hommes ayant trouvé l’amour. Le FBI estime donc qu’ils pourraient s’identifier au personnage du Joker et ainsi commettre l’irréparable dans des cinémas américains.

Fusillade, mode d’emploi

Alors, toujours dans ce même mail, le FBI se permet de rappeler la marche à suivre en cas de fusillade, comme si les Américaines n’avaient pas l’habitude: “courir, se cacher, se battre”. La première chose à faire est de fuir ou de s’éloigner du lieu de l’attaque. Si ce n’est pas possible, il faut se cacher et rester discret jusqu’à la fin de l’horreur. Et enfin, si il n’y a pas d’autres choix, il est conseillé de se défendre avec tout ce que l’on trouve sous la main.

Ce mail est, tu l’as compris, plutôt très alarmant. Alors, pour calmer le jeu, une porte-parole de l’armée américaine a relativisé. Il s’agit surtout d’une simple mesure de précaution et que pour l’heure, aucun complot n’a clairement été identifié. Ce mail avait donc pour objectif de prévenir les militaires pour qu’ils se tiennent prêts. Il n’empêche que l’inquiétude règne, surtout dans le chef des familles des victimes de la fusillade de 2012. Warner a d’ailleurs décidé de ne pas projeter le film Joker dans la ville d’Aurora où s’était produit l’horreur. Le film Joker sortira le 4 octobre aux États-Unis.

Articles sponsorisés