La police avait deux numéros de GSM liés à Abdeslam et elle ne les a jamais mis sur écoute!

La police avait deux numéros de GSM liés à Abdeslam et elle ne les a jamais mis sur écoute!

Le département anti-terroriste de la police avait déjà des informations depuis l’année dernière sur les frères Abdeslam, mais il n’en a rien fait. Le journaliste de VTM, Faroek Ozgünes, a mis la main sur un rapport accablant qui vient du comité P. Le département anti-terroriste avait une clé USB appartenant à Abdeslam et deux numéros de téléphone qui étaient liés à lui. La police a maintenant huit jours pour se défendre avant qu’un rapport final ne soit établi.

Le journaliste de VTM Faroek Ozgünes a pu mettre la main sur des informations qui viennent d’un rapport du comité P sur le service anti-terroriste de la police. Il ne s’agit pas d’un rapport définitif car la police a maintenant huit jours pour se défendre avant que l’enquête ne soit bouclée.

En février 2015, une clé USB appartenant à Salah Abdeslam a été saisie. Sur cette clé, des noms et des données de contact de terroristes et de potentiels complices. Mais cette clé n’a jamais été fouillée. C’est ce qu’explique le Comité P qui a ouvert une enquête le 30 mars 2016 sur les enquêteurs impliqués.

Deux numéros de GSM, qui sont liés à Salah Abdeslam, étaient également en possession de la police anti-terroriste. Malgré les demandes du parquet fédéral pour tracer les appels de ces numéros, la police ne l’a jamais fait. Ils ont même perdu un des GSM.

Articles sponsorisés