La nouvelle saison de South Park va dresser un portrait acide de l’immigration américaine

Comedy Central - Capture YouTube

Le premier épisode se dévoile et promet une bonne vanne de Cartman.

Cartman ne prendra jamais sa retraite. Ou en tout cas pas pour les trois prochaines années. La série phare de Comedy Central, qu’on devrait retrouver sur Netflix prochainement a été renouvelée il y a une semaine pour tourner jusque 2022.

Dans le teaser du premier épisode de la saison 23, qui devrait être diffusé ce 25 septembre, on a un avant goût des thèmes qui seront abordés cette saison (ou du moins pendant cet épisode). Depuis quelques saisons, le rythme de South Park a suivi un fil rouge, avec le personnage incarné par Garrison en tête d’affiche. Une manière de parodier la présidence de Trump avec l’humour trash et cynique, signature des deux scénaristes Trey Parker et Matt Stone.

“I’ll take the parents. You take the kids.”

Cette année ne fera pas défaut à ce fil rouge: dans le teaser, on voit en effet la famille de Kyle se faire embarquer par ICE, la police de l’immigration américaine. Une manière, avec Cartman comme fautif, de dénoncer la politique de Trump aux frontières mexicaines. Phrase la plus significative de cet extrait? “I’ll take the parents. You take the kids.” Une vanne qui n’en est même pas une, quand on voit l’actualité récente américaine.

Quand on lit le synopsis de l’épisode, on voit que Kyle “goes to camp”. “Va en camp” donc. Une aventure qui devrait s’éloigner des camps de vacances américains à la Wet Hot American Summer et peut-être se rapprocher d’un humour noir avec un potentiel point Godwin. Potentiel.

Une image du premier épisode. Kyle a (un peu) le seum.

On n’en sait pas beaucoup plus sur les éléments des prochains épisodes. Mais il suffit en général de regarder l’actualité (américaine) pour comprendre de quoi les épisodes traiteront.

Articles sponsorisés