Left Right
scrollTop top

La Nintendo Switch Pro? Pas une priorité pour Nintendo


© Alexandr Sadkov/Unsplash

Depuis la fin de l’E3 2021, édition marquée par le fameux Nintendo Direct, le président de Nintendo America Doug Bowser multiplie les interviews. Dans la dernière en date, il s’est (enfin) exprimé à propos de la fameuse Nintendo Switch Pro, désespérément absente de la conférence de Big N. Et on a bien compris que c’était loin d’être une priorité pour géant nippon.

Depuis les temps immémoriaux, Nintendo a toujours aimé décliner ses consoles en plusieurs modèles: Game Boy et Game Boy Color, Game Boy Advance, Game Boy Advance SP Nintendo DS, 3DS, 2DS, 3DS XL sans oublier la Nintendo Switch et la Nintendo Switch Lite. Mais ces dernières mois, on parle énormément de la Nintendo Switch Pro.

De nombreux observateurs s’attendaient à ce que ce nouveau modèle soit présenté lors du Nintendo Direct de l’E3. Il n’en fut rien. Et ce n’est pas un problème en soi puisque cette conférence de Big N a particulièrement marqué les esprits. Depuis l’évènement, le président de Nintendo America Doug Bowser s’exprime énormément dans les médias. Et pour le Washington Post, il s’est (enfin) exprimé à propos de la Switch Pro.

Rivaliser technologiquement avec la concurrence? Pas la priorité

Que retenir de cet entretien avec le Washington Post? Premièrement, qu’une autre version de la très rentable Switch semble être envisagée par Big N. Par contre, on comprend bien que ce n’est pas la priorité de Nintendo. Et si l’on connait un peu l’histoire de l’entreprise japonaise, cela n’a rien d’étonnant. En effet, Nintendo n’a jamais eu pour vocation de proposer des hardware ultra-puissants capables de faire tourner des jeux hyper gourmands qui en mettent plus les yeux.

Non, l’objectif de Nintendo est de proposer de nouvelles expériences de gameplay aux joueurs. Le meilleur exemple possible est la Wii. Alors que Sony et Microsoft proposaient deux consoles next-gen puissantes pour l’époque (la PS3 et la Xbox 360), Nintendo optait pour une console à peine plus puissante que la GameCube mais qui apportait quelque chose de nouveau pour le joueur: le « motion-gaming » (le jeu sur base du mouvement). La technologie au service du divertissement.

Et 15 ans plus tard, c’est toujours le crédo de Nintendo et cela se ressent dans les propos de doug Bowser: « Nous sommes toujours attentifs à la technologie et comment la technologie peut améliorer les expériences de jeux. Il ne s’agit pas de délivrer de la technologie pour rien« , explique le PDG. « Mais de savoir spécifiquement comment la technologie peut améliorer l’expérience des joueurs. Puis vient la question de savoir comment délivrer cette technologie? »

Pourquoi s’ennuyer?

De plus, Doug Bowser insiste à juste titre sur le succès actuel de la Nintendo Switch qui truste au top des ventes depuis de très nombreux mois. Pourquoi donc s’embêter avec un nouveau modèle alors que tout roule jusqu’à présent? « Alors que nous entrons dans sa cinquième année, la Nintendo Switch est clairement en train de redéfinir ce à quoi ressemble le cycle de vie d’une console – ainsi que l’agilité dont ce cycle a dans l’ensemble fait preuve avec une forte cadence de contenus » explique Bowser, toujours pour le Washington Post.

En conclusion, il ne faut pas s’attendre à une annonce imminente de la chimérique Nintendo Switch Pro. Il faudra patienter jusqu’à Nintendo trouver le bon moment pour lancer une console avec une véritable plus-value sur le modèle actuel. Mais le jour où elle sera dévoilée, il faudra s’attendre à une commercialisation rapide comme c’était le cas pour le première modèle de Switch ainsi que la Switch Lite.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…