La COP26 annulée, 350 jeunes créent leur propre évènement en ligne: la Mock COP

ISOPIX

La COP26 qui devait se tenir début novembre à Glasgow a été reportée à l’année prochaine. Une énorme déception pour tous les militants en faveur du climat. Plusieurs centaines de jeunes, venant des quatre coins de la planète, ont donc décidé d’organiser leur propre événement alternatif.

Appelée la Mock COP, cette alternative à la COP26 est organisée principalement par des jeunes entre 18 et 25 ans. La conférence a débuté ce jeudi et se terminera le 1er décembre. Tout se fera en ligne. Et pour les organisateurs, c’est un réel plus. ‘Lors d’un sommet normal de la COP, les délégués arrivent du monde entier. Ils peuvent émettre plus de 50.000 tonnes de CO2 – alors que le nôtre émettra environ 39 tonnes de CO2’, explique Josh Tregale, membre de l’organisation, à la BBC.

Les dirigeants politiques ont généralement une préférence pour les réunions physiques, qui permettent les discussions informelles et le renforcement des liens entre les pays. Mais si toutes les réunions internationales étaient organisées en ligne, ‘cela pourrait avoir un impact énorme’ en termes d’émissions de CO2, déclare encore Tragale.

Organisation

Le report de la COP26 a énormément frustré ces jeunes militants écologistes. Bien que le monde entier doive gérer une crise sanitaire, la crise climatique est aussi bien présente. Ces jeunes ont donc décidé de faire quelque chose. ‘Nous voulons élever les ambitions et montrer aux dirigeants du monde comment une COP doit être organisée’, affirme Dom Jaramillo, co-organisateur.

Au cours de cet événement, des conférences, des ateliers et des réunions sont prévus. De nombreux experts du climat seront présents pour montrer leurs études sur les changements climatiques.

Mais la principale force de cet événement est sa diversité. Les organisateurs ont décidé de donner plus de place aux jeunes venant de pays fortement touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Le nombre de délégués venant des régions d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique et d’Océanie (le Global South) sera augmenté par rapport aux Conférences des Parties (COP) officielles. Ils auront aussi plus de temps de parole.

Proposer leurs idées

Cet événement a une véritable visée politique: ‘Nous pouvons montrer aux dirigeants mondiaux que les jeunes peuvent faire plus que simplement protester, nous pouvons également proposer des idées et mettre des choses en place’. À la fin de la Mock COP, les jeunes, aidés par les scientifiques et l’association sur les droits environnementaux ClientEarth, vont publier une liste de demandes qui sera proposée aux chefs d’État. Celle-ci sera rédigée de manière à être facilement traduisible en un traité juridique qui pourra intégrer la législation des Etats intéressés.

Articles sponsorisés