La Belgique rembarre l’UE et son ultimatum pour le CETA: non, elle ne le signera pas dans l’état actuel

La Belgique rembarre l’UE et son ultimatum pour le CETA: non, elle ne le signera pas dans l’état actuel

La Belgique persiste et signe: non, elle ne signera pas le CETA dans son état actuel. Le comité de concertation qui s’est réuni  ce lundi en début d’après-midi a décidé de ne pas répondre favorablement à l’ultimatum lancé par l’Europe.

Le comité de concertation qui s’est réuni début d’après-midi vient de remettre sa décision: non la Belgique ne signera pas le CETA dans son état actuel. Ce comité réunissait les représentants des exécutifs fédéraux, régionaux et communautaires.

Dimanche, la Commission européenne avait lancé un ultimatum à la Belgique: elle devait donner une réponse pour lundi soir.

Une chaise vide

Le Premier ministre Charles Michel (MR) a tenu un point presse après l’annonce de la décision. Il a déclaré ne pas avoir été étonné de la réponse du gouvernement wallon. “Nous avons été confrontés à une chaise vide dimanche et au silence des représentants wallons ce matin”, a-t-il déclaré.

Ce matin, les élus socialistes se sont réunis pour discuter du CETA. Et la réponse est restée la même: un grand non pour le traité de libre-échange entre l’Europe et le Canada. Même son de cloche du côté du cdH, ils ne signeront pas sans la garantie que l’accord protège les citoyens.

Charles Michel a annoncé qu’il allait téléphoner à Donald Tusk, le président du Conseil européen, cet après-midi pour lui annoncer la décision de la Belgique.

Du temps pour décider?

Selon La Libre, Margaritis Schinas, le porte-parole de la Commission européenne a déclaré qu’il fallait se montrer patient envers la Belgique: “En ce moment, il nous faut de la patience”. Il a ajouté que “La Commission n’a pas l’habitude de travailler avec des ultimatums ou des délais”.

Revirement de situation après l’ultimatum qui a été posé dimanche par Donald Tusk.

Toujours selon La Libre, qui mentionne une source européenne, l’annulation ou le report du sommet de jeudi, pendant lequel devait être signé le CETA, ne signerait pas sa fin. La Commission serait prête à laisser encore quelques semaines supplémentaires à la Belgique.

Sources: RTBF, La Libre.

Articles sponsorisés