La Belgique devrait réinstaller sept fois plus de réfugiés syriens selon les calculs d’Oxfam

La Belgique devrait réinstaller sept fois plus de réfugiés syriens selon les calculs d’Oxfam

La Belgique ne réinstalle pas assez de réfugiés syriens depuis le début du conflit dans leur pays. C’est ce que dénonce Oxfam dans un rapport rendu public ce vendredi, dans lequel l’ONG appelle les pays riches à réinstaller davantage de réfugiés chez eux. Selon ses calculs, il faudrait que sept fois plus de réfugiés syriens soient réinstallés en Belgique.

Oxfam veut que les pays riches se bougent face au conflit en Syrie en réinstallant plus de réfugiés. L’ONG a fait ses calculs, en se basant sur la puissance économique de chaque pays, pour savoir combien ils pourraient réinstaller de réfugiés.

Par “réinstallation”, Oxfam précise que cela “consiste à transférer des réfugiés d’un pays d’asile à un autre État qui a accepté de les admettre et de leur accorder à terme une résidence permanente”. En clair, c’est offrir une nouvelle maison à ces réfugiés.

Toujours selon l’ONG, il faudrait au moins aider à réinstaller 10% des 5 millions de Syriens qui ont quitté leur pays pays, un pourcentage qui engloberait les plus vulnérables d’entre eux: pour l’instant, seuls 3% sont réinstallés dans des pays dits riches et beaucoup sont massés dans des camps de réfugiés en Jordanie ou au Liban par exemple.

La Belgique ne fait pas assez

La Belgique est loin de faire partie des bons élèves de cette étude. Selon les calculs d’Oxfam, la Belgique n’a réinstallé que 13% des réfugiés syriens qu’elle serait en capacité d’accueillir. En clair, 4.771 personnes au moins pourraient trouver une nouvelle maison en Belgique, mais 644 seulement ont été réinstallés selon l’ONG. Un chiffre qui pourrait donc être multiplié par sept pour que les comptes d’Oxfam soient bons.

“La Belgique dit qu’elle en fait déjà assez en matière d’accueil, mais nos calculs prouvent le contraire”, explique Oxfam Belgique, relayé par Le Vif. “D’autre part, nous regrettons que le gouvernement ne donne pas suite à l’élan de solidarité qui a déjà pu être observé au sein de la population belge, notamment lors de la mobilisation des bénévoles pour venir en aide aux personnes qui campaient au parc Maximilien. Le gouvernement pourrait envisager de plancher sur de nouvelles initiatives sur base de ces engagements privés, comme des mécanismes de parrainage.”

L’Allemagne et le Canada parmi les bons élèves

La Belgique n’est pas un cas isolé. Les Pays-Bas (8% des réfugiés qu’ils pourraient accueillir) ou la France (7%) sont aussi très loin de contribuer suffisamment à réinstaller des réfugiés syriens. À contrario, le Canada (+248% par rapport aux calculs d’Oxfam) ou l’Allemagne (+117%) ont réinstallé beaucoup plus de réfugiés syriens que ce qu’Oxfam espérait.

Avec ce rapport, Oxfam appelle les pays à réinstaller davantage de réfugiés syriens d’ici fin 2017, par exemple en améliorant leurs procédures pour faciliter les réinstallations. Les pays pourraient aussi inclure des programmes de parrainages privés, comme cela existe au Canada où les citoyens peuvent s’inscrire pour réinstaller des réfugiés syriens.

Si tu veux comparer, voici le tableau d’Oxfam

EPA
Oxfam

Articles sponsorisés