Jésus-Christ en voulait au chien d’Obama, les services secrets freinent sa volonté divine

Jésus-Christ en voulait au chien d’Obama, les services secrets freinent sa volonté divine

Bo, l’un des chiens de Barack Obama, a failli être kidnappé par Jésus-Christ. Enfin, par un type avec deux armes à feu et une machette affirmant être le fils de Dieu. Les services secrets US ont freiné ses ardeurs divines.

À la base, l’histoire semble banale. Scott Stockert, 49 ans, se paye des petites vacances et quitte le Dakota du Nord pour Washington. Sauf que le bonhomme a une idée en tête en arrivant dans la capitale : repartir avec Bo, l’un des « first-dog » de la Maison Blanche. Il faut croire qu’il n’a pas été très discret. Les services secrets américains, légèrement sur les nerfs en ce moment, ont débarqué à son hôtel pour l’arrêter. Comme l’expliquent les médias US, Stockert avaient dans son pick-up deux armes à feu, 350 cartouches et une machette de 31 centimètres. Un peu bizarres comme bagages pour un touriste.

Bipolaire et schizophrène

En fait, Bo a eu chaud. Stockert fait légèrement flipper. Interrogée à la télévision, son ex-femme l’a décrit comme « bipolaire et schizophrène. » Et vu ce qui est ressorti de la garde-à-vue de son ex, on peut la comprendre : interrogé par la police, Stockert a affirmé être Jésus-Christ, mais aussi le fils secret de John F. Kennedy et Marilyn Monroe, venu à Washington dans le but d’annoncer sa candidature aux élections présidentielles US. On a connu plus convaincante comme ligne de défense.

Il a pourtant été libéré en attendant son procès dans les mois à venir, mais reste placé sous étroite surveillance. On ne rigole pas avec la sécurité de l’un des membres de la famille Obama.
CNN

Articles sponsorisés