J.K. Rowling est furax par rapport aux commentaires « d’une bande de racistes » envers la Hermione noire

J.K. Rowling est furax par rapport aux commentaires « d’une bande de racistes » envers la Hermione noire

Depuis que les premières photos des acteurs de « Harry Potter et l’Enfant Maudit » ont été dévoilées, Internet est inondé de commentaires par rapport au choix de l’actrice noire qui jouera le rôle d’Hermione. Et ça rend juste J.K. Rowling malade. Elle ne supporte pas les critiques négatives, c’est ce qu’a déclaré la maman d’Harry dans  The Observer. Elle décrit ces personnes comme « une bande de racistes ». 

L’adaptation au théâtre de ce livre pourrait bien être l’évènement de l’année dans les théâtres: en 24 heures, ce sont près de 175.000 tickets qui ont été vendus. Mais il y a aussi eu, au même moment, de nombreuses critique par rapport au fait que l’actrice Noma Dumezweni va jouer le rôle d’ Hermione. Mais d’après J.K. Rowling, c’est vraiment une actrice reconnue à West End London et elle sera juste parfaite dans le rôle d’Hermione adulte. Le choix pour cette actrice a reçu de manière générale, un accueil positif. Mais J.K. Rowling ne veut surtout pas commencer à discuter avec les gens qui ne sont pas d’accord. « C’est clair, je donne toute mon approbation et mon enthousiasme par rapport au fait qu’Hermione soit une femme noire ».

Pottermore

Rowling n’a pas choisi elle-même de travailler avec Dumezweni. C’était la décision du metteur en scène de la pièce, John Tiffany. Celui-ci a dit qu’il ne lisait simplement plus les réactions et les commentaires sur Facebook, mais qu’il était choqué que certaines personnes ne puissent pas considérer une personne qui n’est pas blanche comme une star dans une histoire. On a évidemment l’habitude de voir Hermione comme une femme blanche suite aux films, mais d’après J.K. Rowling, il n’y a aucune raison qu’Hermione soit d’office blanche. D’après elle encore, il n’est écrit nulle part explicitement que Hermione doit d’office être blanche. Il n’y a pas vraiment de détails quant à la couleur de sa peau dans les bouquins.

On sait vraiment quedalle

Toutes les personnes qui ont pu se procurer un ticket ont déjà commencé le compte à rebours. Puisque c’est fin juillet qu’ouvrira la production en deux volumes au Palave Theatre de Londres. La semaine dernière déjà, il y a eu quelques previews et les petits chanceux qui étaient là, ont déjà dû attendre une demi-heure pour le contrôle de leurs bagages. Le but: pas de film, rien qui filtre, bref, ils veulent garder tout ça bien secret. Donc, en gros, on ne saura pas vraiment grand chose à propos de l’histoire en elle-même. Les seuls infos qu’on peut se procurer, ce sont celles disponibles sur les réseaux sociaux et sur le site Pottermore.

Ce qu’on sait

L’histoire reprend là où le septième et dernier bouquin s’est arrêté (on se rappelle?). Harry est maintenant marié avec Ginny et est un membre du Ministère de la Magie. Il a trois enfants qui sont évidemment à l’école de magie, Poudlard. Mais la pièce se concentrera apparemment sur le dernier fils d’Harry, Albus, qui luttera le plus avec l’héritage de la famille Potter…

Getty Images
Bon, et sinon, si vous avez envie de vous imprégner de l’ambiance des répétitions, c’est ici, et c’est COOL:
Sources: The Observer, The Guardian

Articles sponsorisés