Internet a eu peur mais rassurez-vous: Edward Snowden n’est pas mort!

Internet a eu peur mais rassurez-vous: Edward Snowden n’est pas mort!

Vendredi soir, Internet a tremblé: Edward Snowden aurait-il été kidnappé? Un tweet cryptique avec 64 chiffres et lettres est apparu sur le compte du lanceur d’alerte. Ce tweet ressemble à un “dead’s man switch”, soit un message automatique enclenché si la personne ne signale plus rien. Et il a été interprété comme une alerte. Mais au final, son pote journaliste Glenn Greenwald a déclaré que Snowden était en vie. Tout va bien, alors? En tout cas, on ne sait toujours pas ce que signifie ce code.

Depuis qu’il a révélé les moyens employés par la NSA pour surveiller illégalement le monde entier, Edward Snowden vit dans un sentiment de crainte permanente. Et ceux qui s’intéressent à son message et son combat sont tout aussi préoccupés par sa sécurité que lui. Alors, quand un tweet énigmatique surgit sur le compte du lanceur d’alerte, directement, de nombreux followers – parmi lesquels on trouve plein de journalistes – s’inquiètent.

Vendredi soir, Edward Snowden a tweeté 64 chiffres et lettres. Le tweet a été supprimé quelques minutes après et Snowden n’a rien tweeté entre temps. Aucune explication, aucun message, rien qui prouve qu’il ne soit encore en vie. Depuis, le stress a gagné Internet. Le lanceur d’alerte serait-il kidnappé, mort, emprisonné? Que se passe-t-il? Ne vous inquiétez pas, le journaliste et proche de Snowden Glenn Greenwald a confirmé que le whistleblower allait bien.

Dead’s man switch

Un dead’s man switch est un message automatique envoyé par un compte si son propriétaire ne fait plus de check-in pendant un certain temps.

Si tout le monde a pété un plomb devant ce tweet cryptique, c’est parce qu’il a été interprété comme un dead’s man switch. Quelques jours plus tôt, Snowden a tweeté “It’s time”, laissant croire qu’un événement important allait se déclencher. De plus, Snowden aurait envoyé de nouveaux documents à certains journalistes, des documents qui incrimineraient Hillary Clinton et se pencheraient sur les zones sombres des élections américaines.

Selon Sputnik News, ces informations seraient encodées et mais elles seraient trop sensibles à diffuser pour le moment. Il aurait été demandé aux journalistes, selon les théories qui sont apparues, de diffuser ces informations seulement si l’alerte était donné. Et ce code a été interprété par les théoriciens du complot comme un signal de captivité et l’alerte de diffusion des infos.

“Il va bien”

Le journaliste Glenn Greenwald a tweeté que Snowden allait bien mais il n’a pas donné plus d’information sur la signification de ce code, effacé après quelques minutes. Dan Rolle, un autre proche de Snowden, a également confirmé qu’il allait bien.

Barton Gellman, un expert sur les questions de surveillance et de privacité sur le net a tweeté que certains messages avaient un sens privé. Donc, que le tweet public de Snowden n’était pas destiné à tout le monde mais seulement à certains internautes. C’est gentil ça, mais ça ne fait que renforcer le mystère autour du tweet.Sources: Sputnik News, Inquisitr

Articles sponsorisés