Il trouve des grenades de la Seconde Guerre mondiale au Bois de la Cambre et… il les abandonne à la bulle à verre

Il trouve des grenades de la Seconde Guerre mondiale au Bois de la Cambre et… il les abandonne à la bulle à verre

Tu trouves des grenades enterrées sous un arbre, tu en fais quoi? Cet habitant de Schaerbeek, passionné par les Guerres Mondiales, en a trouvé deux au Bois de la Cambre. Ne sachant quoi en faire, il les a abandonnées près d’une bulle à verre. Puis il s’est rendu compte que ça pouvait être un peu dangereux. Alors, il a appelé la police. Le périmètre a été bouclé par les services de déminage de l’armée et maintenant tout va bien.

Quelle drôle d’idée. Un Schaerbeekois a abandonné lundi soir deux grenades datant de la deuxième Guerre mondiale près d’une bulle à verre sur la place de Houffalize, à Schaerbeek. Heureusement, il a ensuite appelé le service de déminage et maintenant tout est en ordre, nous explique la RTBF.

Comment en est-il arrivé là? Cet homme, passionné par la Première et de la Deuxième Guerre mondiale, aime scruter le sol avec son détecteur de métaux pour y trouver des vestiges d’un autre temps. Le week-end dernier, il est tombé sur deux grenades de mortier au Bois de la Cambre, à Bruxelles.

Potentiellement instables

Rentré chez lui à Schaerbeek, il découvre après quelques lectures sur Internet que ces grenades datent de la Seconde Guerre mondiale et qu’elles sont potentiellement très instables. “Ne sachant pas quoi faire, lundi, il essaye de contacter l’armée pour remettre les grenades au service spécialisé” explique le commissaire de la zone de police Nord Roger De Beule.

Comme personne ne lui répond, l’homme a décidé d’abandonner les grenades près d’une bulle à verre sur la place de Houffalize, à Schaerbeek. Par la suite, il s’est rétracté et a fini par appeler les services de police. “Il s’est bien rendu compte que de laisser ces engins sur la voie publique, c’était vraiment très dangereux. Si des enfants les avaient manipulés, ils auraient pu exploser,” ajoute De Beule.

Au final, la zone a été bouclée, les services de déminage de l’armée sont venus embarquer les grenades et à 22h30, tout était réglé. Et le passionné des Guerres Mondiales? Il a reçu un procès-verbal pour détention d’explosifs.

Source: RTBF

Articles sponsorisés