Il est temps qu’on te parle du film qui fait d’Hitler l’ami imaginaire d’un enfant de 9 ans

Fox Searchlight

Taika Waititi s’apprête à changer ta manière de voir la poésie d’un ami imaginaire et la dureté de l’univers filmique autour de la Deuxième Guerre mondiale.

Si tu es un adepte du MCU, tu as déjà croisé Taika Waititi. Le réalisateur de Thor: Ragnarok n’en est pas à son coup d’essai niveau comédies qui mélangent enjeux sérieux et gags à répétition.

Cette fois-ci, il est monté d’un cran avec Jojo Rabbit. Rien à voir avec Winnie l’Ourson, ou presque. Si un gros ours jaune campait l’ami imaginaire d’un jeune enfant dans les dessins animés qui ont bercé ton enfance, c’est ici nul autre qu’Hitler qui prend le rôle de conseiller fictif auprès d’un enfant de 9 ans.

Un pitch qui fait hésiter entre rire ou pleurer, mais rassure-toi: on ne va pas te faire l’apologie du nazisme dans ce long-métrage qui débarque en janvier 2020 en Belgique. Taika Waititi, qui joue lui-même le chancelier allemand, a pris le parti de parler du lavage de cerveau des enfants dans la jeunesse hitlérienne avec un ton comique via ce personnage.

Avec Scarlett Johansson en mère de Jojo, Rebel Wilson en instructrice aryenne et une foule d’enfants en gosses qui n’ont pas l’air de trop comprendre ce qui leur arrive en 39-45, le film promet une aventure à mi-chemin entre Moonrise Kingdom et Le Garçon au Pyjama Rayé.

Hitler, un meme commelesautres?

La question se pose. Jouer avec Hitler comme une figure comique à l’ère d’internet, où les dictateurs sont sources de mème comme les autres, ça peut en choquer certains.

Les Downfall memes, toujours d’actualité

Pourtant, avant même la fin de la deuxième guerre mondiale, Charlie Chaplin prouvait déjà que jouer avec Hitler, l’incarner et le tourner en ridicule était possible. Avec Le Dictateur, une culture cinématographique autour du personnage qui n’est définitivement pas condamné à être traité de manière sérieuse et sombre est née. Il y a quelques années, le best-seller Il Est De Retour était adapté en film allemand, avec Hitler dans le rôle-titre, revenu d’entre les morts dans les années 2010. De quoi le tourner en ridicule à une époque contemporaine.

Taika Waititi s’inscrit donc dans cette tradition. Le film ne parlera pas “que” de Hitler, rassure-toi. Dans la deuxième partie du trailer, on sent bien une volonté d’aborder des thématiques plus sérieuses, toujours avec les yeux d’un enfant plongé dans l’Allemagne nazie.

Sortie le 22 janvier 2020.

Articles sponsorisés