Honteux: en Allemagne, la foule applaudit l’incendie d’un futur centre pour les réfugiés

Honteux: en Allemagne, la foule applaudit l’incendie d’un futur centre pour les réfugiés

Un incendie sûrement d’origine criminelle a ravagé un futur centre pour réfugiés à Bautzen, près de Dresde en Allemagne. Mais le scandale ne s’arrête pas là: des dizaines de personnes étaient contentes de voir cet incendie se déclarer et certaines ont tenté de gêner l’intervention des pompiers. Un comportement qui scandalise en Allemagne.

L’Allemagne a un problème avec les réfugiés et nous en avons eu une nouvelle preuve. Le pays est sous le choc après les évènements de Bautzen. Ce n’est pas l’incendie du futur centre pour réfugiés samedi soir qui a choqué. Et pourtant: selon le porte-parole de la police, cité dans Bild, cet incendie serait d’origine criminelle. Un acte raciste n’est d’ailleurs pas à exclure. Non, c’est surtout le comportement d’une partie de la foule présente sur les lieux qui est pointé du doigt.

« Des gens ont applaudi »

Environ 20 à 30 personnes étaient tout simplement « contentes » de voir ce bâtiment brûler. Certaines étaient ivres et ont manifesté leur joie, d’autres ont balancé des « propos dédaigneux ». « Des gens ont applaudi », raconte dans Bild Udo Hiller, un témoin oculaire. « Il ont aussi crié que c’était le mieux qui pouvait se passer. C’est honteux. »

Les anti-migrants sur place ne se sont pas arrêtés là. Trois d’entre eux ont tenté de gêner l’intervention des pompiers. Ils n’avaient que 19 et 20 ans. Deux personnes ont été arrêtées pour ne pas avoir obéi à la police, également dépêchée sur place. « Je trouve cela répugnant que des personnes aient gêné les pompiers dans leur travail », a déclaré Alexandre Ahrens, le maire de Bautzen.

epa

Pegida vient de Saxe

Ce n’est pas vraiment surprenant que cet évènement se soit passé dans la région de Saxe. C’est par exemple de cette région qu’est originaire le mouvement « Pegida ». Ce mouvement se caractérise par ses idées d’extrême-droite et son rejet des migrants. Jeudi, un bus conduisant des migrants dans un centre d’accueil de Clausnitz, non loin de Dresde, avait d’ailleurs été pris pour cible. La foule l’a accueilli avec des insultes: « dehors », « rentrez chez vous ». Des personnes ont également tenté de bloquer le bus. Selon la police, les migrants avaient provoqué la foule avec des gestes obscènes.

« Quelque chose ne va pas en Saxe », a même assuré Aydan Özoguz, chargée des questions d’intégration au gouvernement. Elle s’est dit « choquée » d’apprendre que des personnes avaient applaudi l’incendie du futur centre de réfugiés. Elle a qualifié ce comportement de « pathétique » dans les colonnes de FAZ.

epa

Aucun blessé

Ce n’est la seule politique qui a exprimé son dégoût. « Ceux qui applaudissent pendant que des maisons brûlent, ceux qui effraient les réfugiés se comportent de façon atroce et répugnante », a tweeté le ministre de la Justice Heiko Maas. « Honte à vous! » a également écrit sur Twitter le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Michael Roth en s’adressant aux « racistes ».

Une enquête a été ouverte par la police suite à cet incendie. Les traces d’un objet ayant pu accélérer le départ du feu ont été trouvées, ce qui ne laisse pas trop de doutes sur l’origine criminelle de l’incendie. Heureusement, personne n’a été blessé lors de cet incendie. Une manifestation a été organisée dimanche pour protester contre le comportement de la foule lors de cet incendie. Une centaine de personnes ont manifesté. Il y avait notamment cette banderole dans la manifestation: « Jésus a dit: j’étais un étranger et vous m’avez accepté ».

Sources: Bild, FAZ

epa

Articles sponsorisés