#HelpKenyaNotKanye: les lettres bougent, les priorités aussi

#HelpKenyaNotKanye: les lettres bougent, les priorités aussi

Alors que, ces temps-ci, on ne parle que de Kanye West sur la toile, le site “Help Kenya Not Kanye” commence à se faire entendre. Entre la dette de Kanye et les besoins du Kenya, le site rappelle ce qui a vraiment de l’importance. 

Est-ce vraiment nécessaire de rappeler que Kanye West fait le buzz avec ses 53 millions de dette? Il ne se passe pas un jour sans qu’on ne parle de lui. L’artiste essaye tant bien que mal de s’en sortir et de se refaire une image mais ça n’est pas toujours évident. Surtout quand le rappeur et son égo surdimensionné dépassent les limites.

Oui Kanye, il va falloir revoir ses classiques parce que, jusqu’à preuve du contraire, l’Afrique n’est pas un pays. Et puis, si on sait verser un euro à Kanye, on sait aussi le faire pour aider l’Afrique à se développer. Et c’est ça tout le concept du site Help Kenya Not Kanye, créé par Gabriel Ferrer, un internaute agacé par les caprices de la star américaine.

Kanye West, c’est un grand garçon. D’une manière ou d’une autre il parviendra bien à ses fins. Alors en attendant, n’est-ce pas mieux d’en venir en aide à tous les autres garçons (et toutes les filles) qui en ont bien plus besoin que lui?

Sur le site, on peut lire que: “la population du Kenya a triplé depuis 1980 atteignant les 47 millions d’habitants. 42% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté, comme on peut le lire sur le site”. Le site propose alors de mettre un terme à la pauvreté en faisant un don. Le terme est fort, mais face à Kanye, tous les moyens sont bons.

En continuant à parcourir les pages du site, on découvre d’autres propositions du même genre. Par exemple, à la place d’acheter des baskets à la mode, le site vous suggère de dépenser la même somme d’argent en livres et matériel scolaire. D’autre part, au prix d’un album de Kanye, vous pouvez tout aussi bien donner des tests de dépistage du SIDA à dix femmes enceintes. Voilà de quoi rappeler à certains où vont les priorités et quel soutien financier est le plus urgent. Kanye et Kenya, même si les noms se ressemblent, les besoins de l’un et de l’autre ne se ressemblent pas du tout.

En conclusion, on peut lire sur le site que “Être un fan de Kanye doit être très difficile”, surtout en ce moment, “mais faire un don au Kenya est très simple”.

Allez Kanye, sans rancune

Capture d’écran http://helpkenyanotkanye.com/
Source: Konbini

Articles sponsorisés