Greta Thunberg à l’ONU: une nouvelle compilation de “tweets toxiques”

. (Photo by Stephanie Keith/Getty Images)

Greta Thunberg fédère autant d’admiration que de haine, bien malgré elle. Après son discours à l’ONU dans le cadre du sommet pour le climat à New York, on ne pouvait pas échapper à une nouvelle salve de tweets toxiques à son encontre.

Hier, dans un discours où son émotion transparaissait, Greta Thunberg a accusé les pays inactifs face aux changements climatiques de lui “avoir volé son enfance”, comme ils l’ont fait avec des dizaines d’autres enfants. “Vous venez vers nous, les jeunes, pour avoir de l’espoir. Comment osez-vous?”, a-t-elle lancé à la foule de dirigeants en plein sommet pour le climat de l’ONU.

Dans la lignée de sa lutte, elle a également révélé le lancement de l’un des procès climatiques les plus importants jamais réalisés. Avec 15 autres jeunes activistes climatiques, une plainte a été déposée devant le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, âgés de 8 à 17 ans, ce coup de pression se base sur une violation des droits de l’enfant et s’attaque à cinq pays: le Brésil, l’Argentine, la Turquie, l’Allemagne et la France.

On l’avait déjà vu lors de sa conférence à l’Assemblée Nationale française: Greta Thunberg est une figure publique dont les politiciens et le reste du monde aiment se moquer, en outrepassant les limites que son âge devrait poser, voire même un respect basique qu’on doit à un autre être humain. Les réactions à son discours d’hier n’ont pas tardé à fuser. Une nouvelle fois, c’est la foire à qui pourra le mieux tenter d’humilier une jeune fille de 15 ans, quoi qu’on pense de son action. Et la toxicité des tweets est d’un niveau plutôt haut.

Bien sûr, Donald Trump n’a pas hésité à y aller de sa petite remarque cynique

“Elle semble être une jeune fille heureuse qui s’attend à un avenir brillant et magnifique. Si plaisant à voir!”

Très vite suivi par ses soutiens, qui pensent à un grand complot socialiste

“Les médias utilisent Greta Thunberg comme un appât politique pour encourager leur agenda climatique radical, qui n’est *pas* à propos de l’environnement, mais cherche à détruire le capitalisme et installer le socialisme. Donald Trump a raison de se moquer de ce message ridicule et l’a fait d’une manière hilarante.”

Pas besoin de mots pour Greta: un regard et un dézoom à la “The Office” veulent tout dire

Greta Thunberg est atteinte d’Asperger. Pour Michael Knowles, elle est une “enfant malade mentale suédoise”

Florian Philippot (LP) à deux doigts de citer Scar: “pars, loin, et ne reviens JAMAIS”

On ne sait toujours pas où Julien Aubert (LR) veut en venir avec ses histoires de “Prix Nobel de la Peur”

Comparer un discours à l’Assemblée Nationale à une faveur: check.

La fessée vol. 2, ou le retour du malaise

Alerte: on a atteint le point Godwin. Ceci n’est pas un exercice.

Les trolls aux remarques sexistes sont bien entendu de sortie

Alors Manu, on a le 🇧🇪 ?

Certains résument assez bien la situation

Articles sponsorisés