Grâce à l’Etat hollandais, la weed va être moins chère dans 79 coffeeshops

Unsplash

La culture commerciale de cannabis demeure illégale en Hollande. Plus pour longtemps? L’état s’apprête à lancer une phase test de culture contrôlée de cannabis, qui devrait fournir quelques 79 coffeeshops.

La Hollande tolère peut-être le cannabis, mais pas de confusion: aux Pays-Bas, la substance n’est pas encore légalisée. Pas encore, parce qu’on dirait bien qu’en vue d’une phase-test de 4 ans, 79 coffeeshops vont être fournis par l’état. Ou en tout cas, des producteurs réglementés, pour de la weed à prix réduit.

10 municipalités

L’expérience ne se base cependant pas dans les grandes villes: l’expérience se déroulera dans les 10 municipalités d’Arnhem, d’Almere, de Breda, de Groningue, de Heerlen, de Hellevoetsluis, de Maastricht, de Nijmegen, de Tilburg et de Zaanstad à partir de 2021.

Depuis chez nous, il ne faudra donc pas aller (trop) loin pour profiter de ce cannabis made in Etat hollandais. Pour Ferdinand Grapperhaus, ministre de la justice et Bruno Bruins, ministre de la Santé, cette phase-test permettra de mieux contrôler la provenance du cannabis revendu et de limiter la criminalité.

Culture commerciale illégale

Si la consommation personnelle est tolérée, la culture commerciale aux Pays-Bas est illégale. On regarde de l’autre côté quand il s’agit de parler de la zone grise de l’approvisionnement. On se retrouve alors dans une situation paradoxale où la production est punie, même quand un doux parfum de weed fait le bonheur des touristes en city trip à Amsterdam. En 2015, un producteur de cannabis bio avait défrayé la chronique après avoir été gracié malgré sa pratique illégale. Cette phase test, on en parle depuis 2018. Aujourd’hui, on a enfin une date.

Après le Luxembourg qui a annoncé la légalisation du cannabis, la Belgique va peut-être finir entourée de pays où la weed se fume sans soucis de contrôles. On en est, nous, toujours loin. En Belgique, d’après l’OEDT, un élève sur cinq entre 15 et 16 ans a déjà tiré sur un bédot en francophonie, contre un sur six en Flandre.

Articles sponsorisés