Left Right
scrollTop top

Google Meet veut briser la barrière de la langue en traduisant l’anglais à la volée


© Unsplash/Linkedin sales solutions

Si tu as du mal avec l’anglais, Google Meet pourrait bien devenir ton meilleur ami, que ce soit au boulot ou pour faire de nouvelles rencontre. Le système de visioconférence expérimente actuellement une fonctionnalité permettant de traduire l’anglais à la volée et d’afficher la traduction sous forme de sous-titres.

Google Meet compte bien faciliter la vie des utilisateurs qui galèrent un peu en anglais. Tu as une réunion de prévue avec des collègues anglophones? Alors on a une bonne nouvelle: une nouvelle fonctionnalité est en cours de déploiement. Son concept est simple: traduire l’anglais en direct. Autrement dit, si ton interlocuteur parle la langue de Shakespeare, l’application va capter ses paroles et les traduire instantanément sous forme de sous-titres.

Pour l’instant, cette fonctionnalité n’en est qu’à sa phase de beta et ne concerne qu’une minorité de comptes (Google Workspace Business Plus, Enterprise Standard, Enterprise Plus, Education Plus, et Teaching & Learning Upgrade).

L’anglais et seulement l’anglais

De plus, la variété des traductions est aussi limitée. En effet, Google Meet ne peut traduire que l’anglais pour l’instant. Quatre autres langues devraient arriver progressivement: l’allemand, l’espagnol, le portugais et le français.

Le but de Google est de proposer un outil de visioconférence proposant des appels « plus globaux, plus inclusifs et plus efficaces en éliminant la capacité linguistique comme obstacle à la collaboration ». Car en plus des réunions professionnelles, cette fonctionnalité pourrait être très utile pour les étudiants étrangers qui suivent des cours en ligne. Ou plus simplement, cela pourrait aider des utilisateurs étrangers à faire connaissance tout en s’affranchissant de la barrière de la langue.

Une telle fonctionnalité de traduction est de plus en plus prisée vu la banalisation du télétravail et des cours à distance. Mais cela concerne également le domaine du divertissement puisque YouTube travaille également sur des outils similaires.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…