Gênant: quand le Samusocial s’offrait un séminaire dans une villa de luxe avec piscine et sauna

Gênant: quand le Samusocial s’offrait un séminaire dans une villa de luxe avec piscine et sauna

C’est une nouvelle pièce dans le dossier du Samusocial qui ne va pas faire les affaires d’Yvan Mayeur et de Pascale Peraïta, épinglés et virés pour leur gestion de l’ASBL. En 2015, un séminaire avait été organisé pour le personnel dans une villa du Coq sur la côte, avec piscine, sauna et billard. Tarif estimé? Près de 3.000 euros pour le week-end.

Yvan Mayeur et Pascale Peraïta vont devoir se justifier sur beaucoup de choses concernant le Samusocial dans les mois à venir. Notamment sur les séminaires luxueux qu’ils organisaient pour une partie du personnel. En 2013, un séminaire à Alicante en Espagne avait déjà été pointé du doigt. La RTBF se demandait alors si le Samusocial était “mal géré“: la réponse à cette question a été connue quatre ans plus tard…

Piscine, billard, sauna…

Cette fois, c’est un autre séminaire qui est dénoncé par la Capitale. Il a eu lieu en 2015, dans une villa du Coq sur la côte belge appelée “La Potinière”. Sur les photos disponibles sur le site web, on voit qu’il y a une petite piscine sympa, une salle avec un billard et des jeux, ou même encore un sauna. Plutôt sympa, alors que cette villa a une capacité de 30 personnes, dont certaines doivent se partager des chambres puisqu’il n’y a pas que des chambres individuelles ou doubles (certaines ont plusieurs lits).

La Capitale précise que cela coûte près de 2.000 euros pour réserver cette villa pour trois jours en semaine, et que le tarif peut grimper jusqu’à 3.000 euros le week-end. Il n’est pas précisé si ce fameux séminaire a eu lieu le week-end ou la semaine. Ni combien de personnes ont participé à ce séminaire et qui étaient-elles. On ne sait pas non plus si Yvan Mayeur et Pascale Peraïta étaient présents, ou quel a été leur rôle dans le choix du lieu: cela fait tout de même beaucoup de parts d’ombre à éclaircir concernant cette nouvelle polémique.

Mais ce qui est sûr, c’est que l’affaire de 2013 à Alicante n’aurait donc pas stoppé ces fameux séminaires du Samusocial. “Le Samusocial propose chaque année un séminaire pour une partie de son personnel”, explique une source proche du dossier à nos confrères. “Cette pratique n’a pas cessé, le Samusocial a continué depuis à organiser ce genre de séminaire, dont on peut se demander s’ils sont vraiment des séminaires.” La question devra être posée à Yavn Mayeur et Pascale Peraïta…

EPA

Articles sponsorisés