L’application FaceApp : quels sont les dangers pour tes données?

FaceApp Application

FaceApp, l’application dont tout le monde parle. Elle permet de rendre plus vieux, à l’aide de filtres. Mais d’après plusieurs médias en ligne, l’application ne dirait pas toute la vérité. Mais alors, est-ce que cette app est risquée pour notre vie privée ou non ? C’est ce qu’on va découvrir dans cet article !

D’ailleurs, si tu te rappelles bien, l’appli avait déjà suscité le débat, l’année dernière avec la polémique concernant son filtre pour changer de couleur de peau, qui n’est d’ailleurs plus disponible dû à des accusations de racisme.

FaceApp, c’est quoi ?

Disponible sur Android ou iOS, cette appli modifie ton selfie ou même des portraits sur toile à l’aide de filtres. Tu peux y ajouter un sourire, changer de sexe et, grâce à la nouvelle fonctionnalité, vieillir.

Comment ça fonctionne ?

FaceApp, analyse tous les visages et arrive à repérer les caractéristiques, les formes d’un visage et applique ensuite les différents paramètres à ton visage. D’où le réalisme dingue dans le résultat des filtres de changement de sexe ou de vieillissement.

Il y a-t-il des risques pour notre vie privée ?

Selon le PDG de FaceApp, son application n’est pas abusive comparée à d’autres applications. Elle n’exige pas d’autorisation d’accès aux contacts ou à la localisation GPS. Mais ce qu’il omet de dire, c’est que son application collecte de nombreuses données, telles que ton adresse IP, données personnelles, ton visage… En gros, comme la plupart des applications, mais FaceApp, ne s’arrête pas là. Premièrement, tu ne trouveras aucunes conditions d’utilisation, ainsi que la politique de confidentialité disponibles sur l’application.

Donc, si tu as envie de réclamer ou de contester leur façon de travailler, saches que le siège de l’entreprise se situe à Saint-Pétersbourg et que le responsable est le fondateur de l’application. Donc, ça devrait être assez compliqué de demander de supprimer vos données personnelles ou de simplement les consulter.

Qu’en est-il de nos photos ?

Une fois ta photo ou ton selfie fait, l’application télécharge celle-ci sur son serveur afin d’appliquer les filtres. Lorsque tu acceptes que l’application accède à tes photos, tu cèdes tes droits à l’image. Autrement dit, FaceApp peut faire ce qu’il veut avec ta photo : les mettre sur des publicités, les envoyer en dehors de l’Europe où les lois sur le GDPR ne sont plus en vigueur.

Mais ce n’est pas la seule application qui procède de cette manière. Twitter, Snapchat et même Facebook considèrent qu’une fois que tu as posté quelque chose, tu acceptes leurs conditions et ton contenu leur appartient. Assez inquiétant de savoir où peuvent aller nos photos et à quoi ou à qui elles peuvent servir, non ?

Articles sponsorisés