Euh… La “Jungle” de Calais nettoyée, vraiment? Il reste des enfants et ils n’ont nulle part où aller

Euh… La “Jungle” de Calais nettoyée, vraiment? Il reste des enfants et ils n’ont nulle part où aller

“C’est la fin de la “Jungle”, notre mission est terminée. Il n’y a plus de migrants dans le camp” a dit hier la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio. Seulement… Sur le terrain, on dirait bien qu’il reste des migrants et même des enfants qui n’ont nulle part où dormir. 

Il y a eu ce discours côté français: hier, leur mission était accomplie et la “Jungle” de Calais complètement évacuée. Seulement ce n’est pas ce qu’a vu sur place le reporter de la BBC: il y aurait encore certainement 200 enfants, laissés pour compte dans ce démantèlement de la “Jungle” et qui n’ont même pas un lit où dormir.

“Le processus d’enregistrement pour les enfants était terminé”

Depuis le début de la semaine, le démantèlement de la Jungle battait son plein. Des feux faisaient rage. “C’est une tradition des migrants, quand ils partent ils brûlent leurs tentes, leurs cabanes” selon Fabienne Buccio, la préfète du Pas-de-Calais. Au milieu de tout ça, 1.500 mineurs non accompagnés ont été relogés dans un abri, un container. Mais lorsque le processus d’enregistrement a pris fin, des enfants n’avaient pu s’enregistrer et rejoindre cette partie réservée aux mineurs. Et pas quelques uns: d’après la BBC toujours, ce seraient plusieurs centaines. Beaucoup se sont enfuis, on ne sait où.

Les autorités françaises craignent que les migrants ne reviennent au camp, une fois le démantèlement terminé.

Articles sponsorisés