Et de deux! Le gouvernement wallon est (presque) là: les mesures majeures déjà annoncées

Capture d'écran YouTube - Conférence de presse

Objectifs climatiques, d’enseignement, décret paysage, apprentissage des langues… Tant d’annonces qu’on a sélectionnés pour comprendre les grandes lignes à venir du gouvernement wallon, qui a (enfin) trouvé son accord dans un arc-en-ciel bigarré.

“Le cap est très clair”: Une volonté verte forte

Dès l’ouverture, on sent une volonté de faire avancer la wallonie vers un “cap très clair”, comme en parle Jean-Marc Nollet (Ecolo) après les déclarations d’Elio di Rupo. Au niveau de la Wallonie, Elio di Rupo a ainsi cité, dans le cadre de la volonté wallone d’être “exemplaire en matière de lutte contre le réchauffement climatique”:

  • Un haut conseil stratégique sera recruté parmi des experts pour mettre au point des méthodologies de calcul. Elles auront pour but de connaitre le poids en gaz à effet de serre de tout dossier présenté au gouvernement ainsi que le taux d’emploi.
  • Objectif d’atteindre les exigences européennes en 2030 par rapport à 1990 et de finaliser le dernier tiers des objectifs de transition.
  • Biodiversité: plantation de 4.000 km de haies en plein air et plus de mille hectares de réserve naturelle.
  • Transports en commun: budget de 29 millions en vitesse de croisière pour permettre la gratuité aux jeunes de 25 ans et plus de 65 ans. 20 millions en plus pour accroître le nombre de bus et les rendre plus fréquents.
  • Energies renouvelables: les personnes ayant des panneaux photovoltaïques devaient subir un prélèvement à partir du 1er janvier 2020, postposé à 5 ans “pour encourager tout un chacun à installer des panneaux solaires”.
  • Mobilité douce: 40 millions accordés.

La formation et l’enseignement repensés (mais pas trop)

  • Taux d’emploi: passer de 63,7% à 68,7%, 5% supplémentaires en 5 ans.
  • Garantie jeune: tous les jeunes sortis de l’école auront pour 4 mois une proposition de stage, formation ou emploi.
  • APE: maintenir le volume de l’emploi et des moyens financiers pour stabiliser la situation. Pas plus de précisions.
  • Réformation du FOREM pour intensifier l’accompagnement des chercheurs d’emploi.

L’égalité en ligne de mire

“À l’impossible nul n’est tenu”, Elio di Rupo l’aura répété suffisamment de fois pour qu’on le retienne durant la conférence de presse. L’égalité, on en est encore loin, mais elle n’est pas impossible pour le chef de parti du PS. Pas de budget annoncé, mais de grandes ambitions.

  • La Wallonie doit devenir une région 0 sexisme sur le marché de l’emploi.
  • Continuer à se battre pour l’égalité homme/femme dans tous les domaines, avec une approche intersectionnelle des problématiques d’inégalité.

Wallonie, région moderne?

  • Effort substantiel pour l’innovation, la recherche, le développement, la politique industrielle, la numérisation.

Dire adieu aux bâtiments inoccupés

  • 12.000 logements publics supplémentaires, dont 3.000 nouveaux, 6.000 gérés par des agences immobilières sociales, 3.000 logements publics vides rénovés avec les critères stricts d’économie d’énergie. Plan de rénovation de 55.000 logements d’ici 2030.
  • Accès à la propriété: 10 millions pour augmenter l’abattement fiscal du premier logement qu’on occupe soi-même.
  • Allocation de loyer pour les plus défavorisés (16 millions accordés), soit les personnes qui attendent d’accéder à un logement social depuis plus de deux ans.

Un budget annoncé comme solide

  • Aucune nouvelle taxe annoncée pour ce gouvernement.
  • Budget wallon mis en équilibre en 2024 avec une forte capacité d’investissement.

La Fédération Wallonie Bruxelles, résolument jeune

  • Pacte d’excellence: confirmé, avec une simplification administrative et un monitoring budgétaire. La FWB a une volonté de dialoguer avec tous les acteurs du monde de l’éducation “pour entendre la voix de ceux qui sont sur le terrain”.
  • Renforcement de l’alternance, pour qu’elle devienne une “filière d’excellence à l’instar de la Suisse et de l’Allemagne”.
  • En 2022, en 3ème année primaire, il faudra que la première langue à apprendre soit soit le néerlandais, soit l’allemand. Un “vaste débat public” pour Elio di Rupo.
  • Décret inscription/mission: abrogé et remplacé par de nouvelles dispositions décrétales pour répondre et concilier le principe de libre choix des parents, une adhésion au projet pédagogique et la mixité sociale
  • Gratuité scolaire renforcée, avec un effort substantiel de 25 millions pour des repas chauds pour les enfants. 70.000 repas bios et locaux par jour.
  • Refinancement de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • 9 millions en vitesse de croisière pour accroître le financement des allocations d’études.
  • Orientation: permettre aux étudiants de mieux s’orienter, pour éviter la méconnaissance en première BAC.
  • Culture: 10 millions supplémentaires, en particulier pour les médias.

Articles sponsorisés