Le mois de juin 2019 est le plus chaud jamais enregistré mais sûrement pas pour longtemps

EPA

On commence tout doucement à se remettre de la vague de chaleur qui a frappé la Belgique et plus globalement l’Europe occidentale. Si tu pensais ne jamais avoir eu aussi chaud, tu ne t’es pas trompé. Ce mois de juin 2019 restera dans l’histoire comme étant le plus chaud de l’histoire.

On a transpiré partout en Europe la semaine dernière. Une grosse vague de chaleur a frappé le continent mais aussi le monde entier. Et si tu te disais que tu n’avais jamais eu aussi chaud, c’est normal. Ce mois de juin 2019 est tout simplement le plus chaud jamais enregistré dans le monde.

C’est en tout cas ce qui ressort des données du service européen Copernicus. Durant ce mois de juin 2019, le thermomètre a grimpé de 0,1°C par rapport au précédent record. Mais globalement en Europe, les températures étaient bien supérieures à la normal avec 2 degrés au dessus de la moyenne.

Le mois de tous les records

Plusieurs records ont été battus la semaine dernière et ce dans plusieurs pays. Tout ça à cause d’une masse d’air chaud tout droit venue du Sahara. En Allemagne par exemple, on a dépassé de 10 degrés les normales de saison mais aussi en Espagne, Italie et bien sûr en France où l’on a enregistré un pic à 45,9 degrés. Une fournaise.

Difficile de trouver des raisons à une telle canicule. L’équipe de Copernicus refuse d’ailleurs d’attribuer tout ça aux changements climatiques. Mais selon certains spécialistes, cette canicule aurait eu 5 fois moins de chance de se produire si l’Homme n’existait pas.

Par ailleurs, grâce aux images satellite et aux données historiques, Copernicus est en mesure d’affirmer  la température du mois de juin en Europe a été de 3°C supérieure que la moyenne entre 1850 et 1900. Et on risque bien de revivre ça année après année, c’est en tout cas ce que redoute Jean-Noël Thépaut, patron de Copernicus: “Même si c’était exceptionnel, il est probable que nous vivions plus de ces événements à l’avenir en raison du changement climatique.”

Articles sponsorisés