En pleurs, Theresa May jette l’éponge avec le Brexit et quittera Downing Street le 7 juin prochain

En pleurs, Theresa May jette l’éponge avec le Brexit et quittera Downing Street le 7 juin prochain

Les médias britanniques s’attendaient à ce que Theresa May annonce sa démission ce vendredi et ils ne se sont pas trompés. La Première ministre britannique s’est donc adressée à la presse devant le 10 Downing Street: elle quittera son poste le 7 juin prochain. 

Theresa May ne pouvait plus supporter la pression imposée par les membres de son propre parti. Ce vendredi, elle a donc annoncé sa démission en pleurs devant le 10 Downing Street. Elle quittera son poste de chef du gouvernement conservateur à partir du 7 juin prochain après 3 années tumultueuses et compliquées. Cette annonce fait suite à une réunion avec Graham Brady, président du “comité 1922” qui comptait utiliser son vote de censure envers la présidente de son parti si elle refusait de démissionner.

En fait, le sort de May était scellé après la présentation de son “plan de la dernière chance” qui n’a convaincu personne, que ce soit l’opposition ou la majorité. Un de ses ministres avaient d’ailleurs démissionné dans la foulée de cette présentation, refusant de présenter ce plan au Parlement. La question d’un deuxième référendum divisant profondément l’assemblée.

Donald Trump et Boris Johnson

La future ex-Première ministre restera donc à Downing Street jusqu’au 7 juin, le temps d’assumer le cuisant échec à venir de son parti aux élections européennes. Elle devra également accueillir le président américain Donald Trump qui sera bientôt en visite à Londres. À partir du 7 juin, le parti conservateur expliquera toutes les modalités d’élection de son nouveau président, une procédure qui devrait durer de 5 à 6 semaines.

Mais il faudra également désigner un nouveau Premier ministre et pour l’instant, c’est Boris Johnson qui semble être le mieux placé, une autre figure importante du Brexit et du parti conservateur. Mais il va falloir faire très vite car le Brexit se fera le 31 octobre prochain et il faudra absolument trouver une solution pour ne pas que le scénario catastrophe se réalise: une sortie de l’UE sans accord.

Dans tous les cas, voila comment Theresa May en termine avec 3 années de mandat pour le moins compliquées. Un mandat marqué par des élections complètement ratées en 2017 qui lui ont fait perdre sa majorité, rendant les négociations pour le Brexit beaucoup plus tendues. Mais il faut tout de même être clément avec elle: devenir Première ministre du jour au lendemain juste après le tremblement de terre du Brexit, cela n’avait rien de facile.

Articles sponsorisés