En Inde, il y a un réel problème avec l’alcool illégal qui cause des centaines de morts par an

En Inde, il y a un réel problème avec l’alcool illégal qui cause des centaines de morts par an

Dans le nord-est de l’Inde, au moins 89 personnes sont mortes après avoir bu de l’alcool empoisonné. 200 autres sont cloitrés à l’hôpital et beaucoup d’entre eux sont dans un état grave. Dans ce pays, il est de plus en plus courant de perdre la vie à cause de l’alcool distillé illégalement. Cette année, on compte déjà plusieurs centaines de victimes. 

L’inde est en train de rattraper son retard économique. Malheureusement, cet effort s’accompagne de graves problèmes. Par exemple, la pollution de l’air est si grave que si tu te promènes dans une mégalopole indienne pendant une journée, c’est comme si tu fumais l’équivalent de 40 cigarettes.

L’alcool est un autre problème mais bien moins connu. C’est pourtant si grave que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme dans un rapport publié l’année dernière. 57 millions d’Indiens, soit 5,2% de la population, ont une dépendance si forte à l’alcool qu’ils ont besoin de toute urgence d’un traitement médical. Selon les estimations, 160 millions d’Indiens âgés de 10 à 75 ans boivent quotidiennement. Un sur trois mourra des conséquences de cet abus.

La consommation d’alcool en Inde a plus que doublé depuis 2005. Cette année-là, l’Indien moyen buvait en moyenne 2,4 litres par an. En 2010, ce chiffre est passé à 4,3 litres par an et en 2016 on est carrément passé à 6 litres sur une année. Surtout, ce problème d’alcool est un problème d’homme: le ratio hommes/femmes en termes de consommation d’alcool est de 17: 1.

Tout cela est plutôt catastrophique: 51 hommes sur 100.000 sont touchés par une cirrhose du foie et 181 Indiens sur 100.000 souffres d’un cancer provoqué par la gnôle.

40% de l’alcool est illégal

Le gros problème, c’est qu’aucune mesure n’a été prise par le gouvernement indien. Mais ce n’est pas ça le plus problématique. Il y a ce chiffre: sur les cinq milliards de litres d’alcool consommés chaque année en Inde, environ 40% sont produits illégalement. Alors, les plus pauvres ne peuvent pas se payer les boissons de marques renommées et cherchent souvent des boissons illégales, beaucoup moins chères.

Alors, il n’est pas rare que la mort soit causée par la consommation d’alcool produit illégalement. Il y a déjà eu des centaines cette année. Cette semaine, au moins 89 personnes sont mortes en buvant une boisson contenant de l’alcool méthylique, un produit chimique qui attaque le système nerveux central. Selon un officier de police local, les victimes sont principalement des employés de deux plantations de thé dans l’Etat d’Assam. Après avoir bu, plusieurs personnes se sont senties mal et ont dû être conduites à l’hôpital.

Et pour les mêmes raisons, 200 personnes sont actuellement à l’hôpital dans un état préoccupant. Tu l’as compris, le nombre de victime augmente énormément de manière plutôt hallucinante. Selon le ministre de la Santé de l’État d’Assam, Himanta Biswa Sarma, un nouveau rapport est publié toutes les dix minutes. Plus tôt ce mois-ci, 79 personnes sont mortes dans deux incidents similaires dans le nord de l’Inde.

57 millions d’Indiens, soit 5,2% de la population, ont une dépendance si forte à l’alcool qu’ils ont besoin de toute urgence d’un traitement médical. Selon les estimations, 160 millions d’Indiens âgés de 10 à 75 ans boivent quotidiennement. Un sur trois mourra des conséquences de cet abus.

Articles sponsorisés