En attendant la réédition, Lomepal te fait découvrir le rap marocain avec un nouveau feat pour NAAR

Lomepal nous tease sa réédition d’album, qui devrait bientôt débarquer, depuis quelques semaines déjà. En attendant qu’elle arrive, il nous offre un featuring avec Shobee, rappeur marocain talentueux, dans le cadre du projet NAAR, qui mérite d’être connu.

Si tu ne connais pas encore le rap marocain, sache que NAAR est là pour toi. Ce projet rassemble des rappeurs internationaux avec des artistes comme Shobee, le crew Shayfeen ou encore Issam, avec pour but de les faire connaître à l’internationale.

Culture arabe omniprésente, artistes arabes nulle part

Le projet est né d’une tribune signée par Mohamed Sqali, producteur musical marocain, qui énonçait une réalité troublante: “Depuis quelques années, l’esthétique arabe est omniprésente dans la mode, le cinéma, la photographie, la musique. Pour les créateurs arabes, cela a d’abord été un motif de fierté, voire la promesse d’une plus grande visibilité. Jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que les créateurs occidentaux préféraient faire le travail tous seuls.”

Avec en exemple le clip de The Blaze, tourné à Alger et qui accumule plus de 30 millions de vues sur YouTube, Mohamed Sqali et le photographe Ilyes Griyeb mettent en évidence le fait que la culture arabe est en effet constamment mise en avant. Par des occidentaux.

“Si l’un des jeunes algérois que l’on aperçoit dans le clip avait essayé de faire l’équivalent en France, sa quête se serait terminée au consulat de France où la demande de visa (refusé la plupart du temps pour les jeunes par peur d’émigration clandestine) coûte 90 euros (dans un pays où le salaire minimum est de 150 euros par mois).”, poursuivait alors Sqali.

NAAR, esthétique et prod léchées

De là est né NAAR: un collectif fait pour que la culture arabe et en particulier marocaine arrive à s’exporter en étant portée par des artistes eux mêmes marocains: “Avec Ilyes, on a lié nos forces pour trouver des projets originaux et puissants qu’on ne retrouvera pas que dans des médias publics de la francophonie, comme on a l’habitude de le voir pour les artistes arabes. Leur art est subventionné mais touche un petit public et a une dimension davantage sociale qu’artistique”, racontait-il le 23 février 2018 au Huffpost Maghreb.

Les clips se sont enchaînés, avec une prod léchée, des artistes talentueux et une esthétique à tomber. En réalité, ce nouveau son qu’on te présente, il n’est pas de Lomepal: il n’est là que pour faire un peu plus de portée en Occident pour le nouveau son de Shobee. Et ça fonctionne. On est happés par l’esthétique et le son planant du rappeur, agrémenté de la voix apaisante du chanteur de Trop Beau.

N’hésite pas à aller checker tout ce que NAAR a à t’offrir sur leur site et leur chaîne YouTube. On te présentait le rap flamand il y a quelques semaines, il est temps pour toi de te mettre au rap marocain. On te prévient: ils maîtrisent la trap comme personne.

Articles sponsorisés