Elections: le PS vire en tête en Wallonie et à Bruxelles, dimanche noir en Flandre

Elections: le PS vire en tête en Wallonie et à Bruxelles, dimanche noir en Flandre

Les jeux sont faits, reste à connaitre les résultats. Seront-ils éloignés du dernier Grand-Baromètre? Si Ecolo fait la plus belle progression, elle n’est pas aussi forte qu’attendue, surtout en Wallonie. Le PS et le MR, en perte de vitesse, font mieux que résister. En Flandre, le Vlaams Belang devient le 2e parti.

Les résultats sont encore partiels, mais on va tenter d’établir certaines tendances. Le dernier Grand-Baromètre Le Soir-RTL TVi annonçait une vague verte, avec une première place à Bruxelles et une 2e en Wallonie pour Ecolo. Les résultats ne le confirment pas. Ecolo est 3e en Wallonie et vient de se faire dépasser par les socialistes à Bruxelles. En Flandre, comme nous vous l’annoncions, le Vlaams Belang fait la meilleure progression et obtient le 2e score.

1. Fédéral: nouveau record sans gouvernement?

Côté francophones, les résultats sont encore assez partiels. Mais une première tendance indique la meilleure progression pour Ecolo (+7 sièges) et pour le PTB qui se présente avec le PVDA (+11). MR et PS perdraient chacun 5 sièges. Mais sont toujours bien vivants.

Côté flamand, malgré une chute importante à certains endroits, la N-VA resterait le premier parti devant le VB, grand gagnant. Les partis traditionnels ont tous perdu du terrain.

Les négociations au plus haut échelon risquent d’être encore plus compliquées que prévu dans une Flandre qui penche à droite. Bart De Wever ne veut pas d’un gouvernement fédéral qui mettrait la Flandre en minorité et la clairement indiqué dans son premier discours.

La famille socialiste serait de son côté la première du pays, malgré de mauvais résultats du sp.a. La suédoise n’est en tout cas plus possible en l’état. Par ailleurs, aucune majorité n’est pas possible sans la N-VA, le VB et le PTB. Ce qui veut dire que si les francophones veulent mettre la N-VA dehors, ils devront intégrer le PTB. Pas gagné.

5 tendances

  1. Le PS, perd du terrain partout, mais reste premier en Wallonie et à Bruxelles
  2. Ecolo progresse partout, mais pas autant qu’espéré
  3. Le MR est loin de s’effondrer
  4. Le PTB fait une grosse progression comme le Vlaams Belang, à l’autre bout de l’échiquier politique
  5. Tous les partis traditionnels sont en recul
  6. Bonne chance pour former un gouvernement fédéral

3. Bruxelles: Ecolo remonte, le PS en tête

Après un premier sondage catastrophique à la sortie des urnes, Ecolo reprend du poil de la bête.

Au niveau des bureaux de vote dépouillés (546/727), les résultats sont plus favorables à Ecolo qui pointerait à 20%. Mais le PS vient de passer au-dessus des écologistes avec 21%. Le MR suit à la troisième marche du podium à 19%. Suivent DéFI (15%), le PTB (10%) et le cdH (7%). PS et MR font la plus grosse chute par rapport à 2014. Ecolo et le PTB font la meilleure progression.

Du côté flamand, c’est Groen qui est premier parti. La N-VA ne pourra donc pas, en l’état, bloquer les institutions bruxelloises.

4. Flandre: un dimanche noir

Après avoir mangé son pain noir, le Vlaams Belang fait un retour remarqué dans le nord du pays. Dans plusieurs communes, issues de provinces différentes, le VB arrive en tête devant la N-VA ou juste derrière.

Un dimanche noir est annoncé par la plupart des observateurs. Les membres du VB sentent le souffle de la victoire. Pour preuve, Dries Van Langenhove, récent transfuge du parti d’extrême droite, s’est directement pointé au parlement flamand pour donner sa réaction.

N-VA, CD&V et Open VLD, tous les trois au pouvoir, payent les pots cassés. Attention toutefois pour le VB qui ne fait pas forcément de bons scores dans les villes. D’ailleurs, l’ancienne majorité est toujours possible selon les premières projections au Parlement flamand. Le cordon sanitaire ne devrait pas être brisé. Groen, de son côté progresse, mais très légèrement. Notons que le PVDA fait son entrée au Parlement flamand.

5 tendances

  1. Le PS, perd du terrain partout, mais reste premier en Wallonie et à Bruxelles
  2. Ecolo progresse partout, mais pas autant qu’espéré
  3. Le MR est loin de s’effondrer
  4. Le PTB fait une grosse progression comme le Vlaams Belang, à l’autre bout de l’échiquier politique
  5. Tous les partis traditionnels sont en recul
  6. Bonne chance pour former un gouvernement fédéral

2. Wallonie: la remontada du PS

Ça commence enfin à bouger en Wallonie. 50% des votes sont maintenant dépouillés. Le PS (25%) arrive en tête, au coude à coude avec le MR (22%), Ecolo arrive 3e (15%). Mais notons que les meilleures progressions sont faites par les Verts et les Communistes (12,4%).

Après des problèmes de réseau qui ont fait retarder l’acheminement des votes, on commence clairement à voir se dégager certaines tendances. Ecolo ne fait pas aussi bien que prévu. Le PS est premier malgré un score historiquement bas et le MR ne connait pas une chute aussi forte que prévue.

3. Bruxelles: Ecolo remonte, le PS en tête

Après un premier sondage catastrophique à la sortie des urnes, Ecolo reprend du poil de la bête.

Au niveau des bureaux de vote dépouillés (546/727), les résultats sont plus favorables à Ecolo qui pointerait à 20%. Mais le PS vient de passer au-dessus des écologistes avec 21%. Le MR suit à la troisième marche du podium à 19%. Suivent DéFI (15%), le PTB (10%) et le cdH (7%). PS et MR font la plus grosse chute par rapport à 2014. Ecolo et le PTB font la meilleure progression.

Du côté flamand, c’est Groen qui est premier parti. La N-VA ne pourra donc pas, en l’état, bloquer les institutions bruxelloises.

4. Flandre: un dimanche noir

Après avoir mangé son pain noir, le Vlaams Belang fait un retour remarqué dans le nord du pays. Dans plusieurs communes, issues de provinces différentes, le VB arrive en tête devant la N-VA ou juste derrière.

Un dimanche noir est annoncé par la plupart des observateurs. Les membres du VB sentent le souffle de la victoire. Pour preuve, Dries Van Langenhove, récent transfuge du parti d’extrême droite, s’est directement pointé au parlement flamand pour donner sa réaction.

N-VA, CD&V et Open VLD, tous les trois au pouvoir, payent les pots cassés. Attention toutefois pour le VB qui ne fait pas forcément de bons scores dans les villes. D’ailleurs, l’ancienne majorité est toujours possible selon les premières projections au Parlement flamand. Le cordon sanitaire ne devrait pas être brisé. Groen, de son côté progresse, mais très légèrement. Notons que le PVDA fait son entrée au Parlement flamand.

5 tendances

  1. Le PS, perd du terrain partout, mais reste premier en Wallonie et à Bruxelles
  2. Ecolo progresse partout, mais pas autant qu’espéré
  3. Le MR est loin de s’effondrer
  4. Le PTB fait une grosse progression comme le Vlaams Belang, à l’autre bout de l’échiquier politique
  5. Tous les partis traditionnels sont en recul
  6. Bonne chance pour former un gouvernement fédéral

Articles sponsorisés