Écoles, TEC, Stib: voici à quoi tu dois t’attendre pour la grève de ce vendredi 7 octobre

Écoles, TEC, Stib: voici à quoi tu dois t’attendre pour la grève de ce vendredi 7 octobre

Bien que les trois principaux syndicats (CSC, FGTB, CGSLB) aient renoncé à une grève générale pour ce vendredi 7 octobre, des actions sont quand même prévues dans certains secteurs tant au nord qu’au sud du pays. On fait le point sur ces perturbations pour toi…

La manifestation de jeudi dernier avait rassemblé entre 45.000 et 70.000 personnes contre le gouvernement Michel. Cette fois-ci, le mot d’ordre est d’attendre les décisions budgétaires du gouvernement et de ne pas entamer une grève générale.

SNCB, TEC, Stib

Mais plusieurs secteurs devraient néanmoins être affectés dont celui des transports. Si aucune perturbation n’est à prévoir concernant la SNCB, ce ne sera pas le cas de la Stib et dans les TEC. Concernant les bus wallons, la TEC précise que “les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions interprofessionnelles. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d’actions ciblées.”

Pour le Brabant wallon, à l’heure d’écrire ces mots, ont sait que 7% du trafic ne sera pas assuré. La ligne Nivelles-Ottignies sera particulièrement touchée, aussi bien le Rapido bus (4) que la ligne traditionnelle (19). Les lignes Braîne-l’Alleud-Wavre et Braîne-l’Alleud-Nivelles connaîtront également des soucis.

Pour la région de Charleroi, il n’y a pas encore d’informations précises ligne par ligne mais la TEC te tiendra informé via sa page Facebook et Twitter. Pour toutes les autres Provinces tu peux consulter le site de la TEC.

Youtube

Au niveau de la Stib, “il n’y a pas de mot d’ordre de la part du front commun syndical”, a affirmé le porte-parole de la société bruxelloise de transports, mais certains chauffeurs pourraient décider d’entamer une action. Mais la Stib rassure: “s’il y a des perturbations, elles ne seront pas de grande envergure.”

À noter encore que les bagagistes seront en grève à Zaventem, ce qui engrangera probablement des des retards.

EPA

Pour les écoles c’est un peu le flou

Les enseignants qui participeront à une action seront couverts, assure-t-on côté syndical. Mais il est difficile de déterminer l’ampleur de cette action. On suppose que chaque école a pris ses dispositions pour prévenir parents et élèves.

L’accueil des enfants sera au minimum assuré, précise-t-on encore. On sait déjà que dans la Province de Liège, les écoles tourneront au ralenti.

Société de gardiennage, entreprises, dépôt de distribution, horeca,…

Pour le reste, plusieurs grandes entreprises pourraient aussi être affectées. Chez ING bien sûr, les travailleurs se rendront devant le siège social à Bruxelles pour une action. Ils seront accompagnés par leurs collaborateurs de chez Axa, et tout ce petit monde laissera évidemment de nombreuses agences à l’arrêt dans tout le pays.

Outre ING, des perturbations sont à prévoir dans le secteur agroalimentaire, notamment dans les dépôts de distribution de Colruyt, Delhaize, AB Inbev ou encore Coca-Cola.

Des préavis ont aussi été déposés dans les secteurs du nettoyage et du gardiennage, de l’horeca et dans plusieurs industries lourdes comme la métallurgie ou le textile.

On notera enfin qu’une “concentration de militants” se rendra à Wavre (la ville de Charles Michel) et concernera majoritairement les secteurs publics. Les militants sont attendus pour 10h et la manifestation à proprement parler débutera vers 11H.

Sources: RTBF et Le Soir

ING

Articles sponsorisés