Dimanche dernier, il faisait plus chaud au Pôle Nord qu’à Bruxelles

Unsplash

Nouveau record de température: dimanche dernier, le 14 juillet, les chercheurs sur place ont enregistré une température de 21° Celsius en plein Pôle Nord, au sommet de l’île d’Ellesmere, rapporte Radio Canada.

On n’avait jamais connu telle température un 14 juillet, mais c’est aussi le cas pour toutes les autres dates du mois, comme le pointe David Phillips dans une interview à l’AFP. Ce climatologue qui travaille pour le gouvernement canadien a déclaré que “toutes ces températures sont des records, pour chaque journée” avant d’utiliser les termes “Arctic Heat Wave” pour décrire le phénomène.

21° au Pôle Nord, 14° à Bruxelles

En sachant qu’il faisait 14° à Bruxelles au même moment, on mesure l’ampleur du phénomène.

Pour Armel Castellan, météorologue du ministère canadien de l’environnement, “C’est assez phénoménal comme statistique, mais c’est un exemple parmi des centaines et des centaines d’autres des records établis du fait du réchauffement climatique”.

Dans la base militaire d’Alert, où le record a été enregistré, on a plus l’habitude de maximas allant jusqu’à un bon 6° à cette période de l’année. Autant dire qu’avoir des températures qui côtoient les 20° depuis une semaine et demie, c’est une nouveauté dont les chercheurs se seraient passé.

Pour David Phillips, on peut difficilement nier le réchauffement climatique dans cette situation. Castellan renchérit en avançant que “Le réchauffement climatique a une influence très indirectement ou directement” sur ce phénomène.

Peut-être qu’on va finir par écrire un article “13 raisons pour lesquelles tu devrais aller te dorer la pilule au Pôle Nord cet été”. Mais on n’espère pas.

Articles sponsorisés