Des milliers de lions sont élevés en Afrique du Sud pour être livrés à la chasse

Des milliers de lions sont élevés en Afrique du Sud pour être livrés à la chasse

Un lord anglais lié au parti conservateur a commandité une investigation longue d’un an pour infiltrer le réseau des éleveurs de lions en Afrique du Sud.

Lord Ashcroft a des allures de Kingsman avec cette histoire de meurtres de gros chats. Nonante-cinquième fortune du Royaume-Uni, il a décidé, il y a de cela un an, de commanditer une investigation portant sur l’élevage et la revente illégale de lions en Afrique du Sud. Résultat : plus de 12 000 lions seraient élevés chaque année, afin de permettre à de riches chasseurs de savourer un safari exotique, ou d’envoyer leurs os en extrême orient, après que les animaux soient passés par la case abattoir.

Une partie de chasse à 48.000 euros

Un business juteux, comme tu peux t’en douter: compte 48 000 euros pour tuer un lion de tes propres mains, 150 euros pour acquérir un kilo d’os et plus de 5300 euros pour un squelette entier. Tout en sachant que les riches chasseurs ne sont pas toujours au courant de l’aspect peu sauvage des bêtes.

L’Afrique du Sud autorise normalement l’exportation de 800 squelettes de lions par an. Un chiffre à revoir à la hausse, après les révélations du lord philanthrope. On te laisse avec son documentaire de quinze minutes sur son enquête « undercover »:

Articles sponsorisés