Des églises et hôtels ciblés par des attentats au Sri Lanka: le bilan passe à 207 morts

Des églises et hôtels ciblés par des attentats au Sri Lanka: le bilan passe à 207 morts

Une série d’explosions a fait plus de 200 morts, dont 35 ressortissants étrangers au Sri Lanka ce dimanche. Plusieurs églises et hôtels ont été ciblés lors ce week-end de Pâques.

Pour l’heure, les autorités ont recensé 45 morts dans la capitale, Colombo, 67 à Negombo, une ville située plus au nord, ainsi que 25 victimes à Batticaloa, à l’est de l’île. Il faut ajouter à ce triste bilan plus de 160 blessés dans la capitale et 300 blessés à Negombo, a rapporté l’AFP.

Ce matin (heure belge), six lieux en tout ont été ciblés par les explosions: trois églises et trois hôtels dont le Cinnamon Grand Hotel de Colombo.

Il parait clair en ce week-end pascal que les chrétiens et Occidentaux étaient visés. 35 ressortissants étrangers, selon un nouveau bilan, ont d’ailleurs péri dans les attaques. Et certaines explosions ont eu lieu à l’heure de la messe. Des explosions dues à des attaques suicides dans trois cas. 7 personnes ont été interpellées, ont confirmé les autorités dans un nouveau point presse.

Tensions

Le Sri Lanka est un pays à majorité bouddhiste. Les catholiques représentent eux 1,2 million de personnes sur les 21 millions que compte le pays. La répartition est de 70% de bouddhistes, 12% d’hindouistes, 10% de musulmans et 7% de chrétiens.

Les tensions ethniques et interreligieuses ont fait basculer le pays dans un long conflit, de 1972 à 2009, qui opposait l’armée srilankaise à la minorité tamoule. Bilan: entre 80 et 100.000 morts. Les catholiques sont toutefois perçus comme le lien entre les deux communautés puisqu’on retrouve aussi cette confession dans la majorité cinghalaise. La répression bouddhiste contre les musulmans est aussi un facteur sensible dans cette région de l’Asie.

Nouvelles explosions

Selon un dernier bilan établi par les autorités, on compterait maintenant quelque 207 morts et plus de 450 blessés. Peu avant d’écrire ces mots (10h30 heure belge), une nouvelle explosion est survenue dans un autre hôtel de la capitale Colombo. Les autorités ont établi un couvre-feu.

Une huitième explosion a tué trois policiers, toujours dans la capitale Colombo rapporte l’AFP. Ils éffectuaient une perquisition. Didier Reynders, le ministre des Affaires étrangères, appelle les résidents belges à se manifester.

AFP
epa
epa
epa

Articles sponsorisés