De nouvelles recherches montrent que la cigarette électronique peut mener au cancer

Unsplash

On nous dit de plus en plus que la cigarette électronique n’est pas vraiment saine. Aux États-Unis, il y a déjà eu plusieurs décès, tous liés à une cigarette électronique. Mais il n’y a toujours pas de lien clair. Une nouvelle étude montre maintenant que les “vapes” peuvent augmenter le risque de cancer.

Dernièrement, on a beaucoup entendu parler de la cigarette électronique. Le produit mis sur le marché il y a quelques années serait l’alternative pour les fumeurs, car il ne contient que de la nicotine et aucune autre substance nocive. Mais c’est à présent remis en question. Aux États-Unis, il y a déjà eu plusieurs décès qui peuvent être liés aux vaporettes.

Risque accru de cancer

Aujourd’hui, de nouvelles recherches américaines montrent qu’il existe effectivement un lien entre cigarette électronique et risque accru de cancer. Des chercheurs de l’Université de New York (NYU) ont réalisé une étude avec un petit groupe de souris. Les chercheurs ont exposé les souris à des liquides contenant de la nicotine pendant une longue période. Résultat: le risque de cancer augmente.

Les chercheurs ont exposé les souris à un mélange de nicotine, d’isopropyle et de glycérine. Ces liquides sont souvent utilisés pour une cigarette électronique.

Les chercheurs ont exposé un autre groupe de souris au même mélange, mais sans nicotine. Le troisième groupe de souris ne respirait que de l’air filtré.

Résultats stupéfiants

Après que les souris aient respiré les différentes substances 20 heures par semaine, les résultats ont montré que 22,5 % du groupe de souris qui inhalent de la nicotine ont développé des cellules cancéreuses dans les poumons. 57,5 % des souris ont développé une croissance de la vessie, qui peut être un précurseur du cancer.

Au total, cinq souris sont mortes après une année d’inhalation des vapeurs de nicotine. Dans les deux autres groupes, deux souris sont également mortes.

L’équipe de recherche de l’Université de New York souligne toutefois qu’il faut poursuivre les recherches pour vérifier si les cigarettes électroniques mènent au cancer chez les humains. Ils espèrent que leurs recherches feront réfléchir les gens à deux fois avant qu’ils n’optent pour une cigarette électronique.

Articles sponsorisés