De la rouille sur la Lune: comment est-ce possible ?

(Isopix)

Les scientifiques ont découvert de l’hématite, une forme de fer oxydé. En français courant, on appelle cela de la rouille. Sauf pour que le fer s’oxyde, il faut de l’eau liquide et de l’oxygène. Deux éléments qui quasi inexistants sur la Lune. Alors comment est-ce possible ?

Commençons par un petit retour en arrière pour comprendre comment ce fer oxydé a été découvert. En 2008, Chandrayaan-1, une sonde indienne, est envoyée en orbite autour de la lune. Elle avait entre autres pour but de cartographier la surface de ce satellite. Résultat: les pôles montraient une composition du sol particulière. Après étude, il s’est avéré qu’il s’agissait d’hématite et que cette substance était présente en très grande quantité. La sonde a permis aussi de montrer qu’il y avait de l’eau gelée sur la Lune.

Influence du champ magnétique terrestre

Selon les chercheurs de l’université d’Hawaï, l’oxygène aurait été apporté par la Terre. Explication. Normalement, les vents solaires, chargés en hydrogène, empêchent l’oxydation sur la lune. Mais c’était sans compter la magnétosphère terrestre, c’est-à-dire toute la région qui est influencée par le champ magnétique de la Terre. Lors de la pleine Lune, le satellite entre dans cette région et est donc protégé des vents solaires. Dans le même temps, de faibles quantités d’oxygène s’échappent de la haute atmosphère terrestre et atteignent la lune, explique FuturaScience. Cela explique notamment pourquoi l’hématite a été retrouvée sur la face visible de notre satellite naturel, et non sur sa face cachée.

Voilà pour l’oxygène, mais qu’en est-il de l’eau ? Car même si les chercheurs ont découvert la présence d’eau gelée, c’est sous état liquide qu’elle est nécessaire. L’eau serait, selon les chercheurs, amenée par les poussières qui frappent régulièrement la lune, comme le précise Numerama. Elles apportent de faibles quantités d’eau et produisent aussi beaucoup de chaleur. De l’oxygène, de l’eau et de chaleur, tout est maintenant présent pour transformer le fer lunaire en rouille.

Les liens entre la lune et la Terre

Cette découverte va révolutionner les recherches sur la Lune, car elle prouve que le satellite a un lien bien plus fort que nous l’imaginions avec la Terre. Notre planète influence véritablement la lune. En étudiant cette petite boule qu’on voit chaque nuit dans le ciel, on pourra peut-être répondre à des questions sur notre propre planète.

Les chercheurs invitent le monde scientifique à étudier plus attentivement la présence d’hématite dans les cratères lunaires, en prenant en compte leur âge. Le but : « révéler l’évolution de l’atmosphère de la Terre au cours des derniers milliards d’années ».

Articles sponsorisés