Crash d’un hélicoptère à Manhattan: que s’est-il passé? (Vidéo)

Crash d’un hélicoptère à Manhattan: que s’est-il passé? (Vidéo)

Un hélicoptère s’est écrasé sur un immeuble hier à Manhattan, au beau milieu des gratte-ciels, au croisement de la 7e avenue et de la 51e rue. Un accident causé par le mauvais temps et qui relance la polémique autour des nombreux survols de New York.

L’hypothèse terroriste a très vite été écartée par le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo. Il était à peu près 20h lundi soir (heure belge) quand un hélicoptère s’est écrasé sur une tour de 54 étages non loin de Times Square.

Le mauvais temps, suivi d’un appareil qui a pris feu, sont pour l’instant les explications données pour comprendre l’origine du crash. Sur une vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux, on voit l’hélicoptère en détresse dans le ciel de Manhattan quelques minutes avant l’accident. Le pilote a tenté de poser l’appareil, en vain. Il est la seule victime connue.

Très vite, un important dispositif a été mis en place par les pompiers de la ville. Il s’agit en fait du deuxième accident en moins d’un an et le dernier de plusieurs incidents mortels dans la région au cours des 20 dernières années.

Si bien que la polémique est relancée à New York à propos des nombreux survols de la ville. En effet, rien qu’à Manhattan, trois héliports publics transportent les fonctionnaires, businessmen et autres touristes.

Pas une première

L’année dernière, un hélicoptère a été contraint d’atterrir dans l’East River, car en perte de vitesse au-dessus de Central Park. L’appareil a très rapidement coulé coinçant avec lui les cinq clients venus prendre des photos aériennes. Pas attaché, seul le pilote avait survécu.

En 2011, rapporte le New York Times, un hélicoptère transportant un groupe de touristes s’est renversé juste après le décollage et a fini sa route dans l’East River. Bilan: trois morts. En 2009, un hélicoptère a décollé depuis un héliport public pour se retrouver dans la même trajectoire qu’un petit avion qui descendait sur le fleuve Hudson. Neuf personnes en tout ont trouvé la mort.

Ces différents accidents mortels ont obligé la ville à prendre des mesures, notamment en termes de vitesse des appareils. Il y a quelques années, il y avait encore 60.000 vols par an au-dessus de la ville côtière. Ils sont maintenant réduits de moitié. Des mesures pas encore assez contraignantes, continuent de pester les adversaires des survols au-dessus de New York.

Articles sponsorisés