Cool: 150 pays signent un accord sur la réduction des gaz HFC. Moins cool: ils vont continuer à polluer encore quelques années

Cool: 150 pays signent un accord sur la réduction des gaz HFC. Moins cool: ils vont continuer à polluer encore quelques années

Á première vue , ça semble être une très bonne nouvelle pour notre planète: 150 pays ont signé un accord pour la réduction des gaz hydrofluorocarbures (HFC), qu’on retrouve dans les réfrigérateurs ou les climatiseurs. Ces gaz industriels contribuent en effet grandement à l’effet de serre. Sauf que ses pays ne seront pas pressés par le temps pour réduire ces gaz…

Après l’accord signé à Paris l’année dernière, c’est une autre victoire pour la lutte contre le réchauffement climatique. Réunis à Kigali au Rwanda, 150 pays ont signé un accord pour réduire les gaz hydrofluorocarbures (HFC), que tu retrouves sans trop le savoir dans ton frigo ou ton climatiseur notamment.

Ces gaz contribuent à l’effet de serre et peuvent se révéler 10.000 fois plus néfastes que le dioxyde de carbone pour info…

Rendez-vous dans plusieurs années…

Donc à première vue, c’est une très bonne nouvelle pour la planète. Mais quand on regarde les détails de cet accord, on se calme. Car les pays n’ont pas à le mettre en pratique dès demain (c’est impossible, OK) et c’est là que le bât blessé.

Les pays sont divisés en trois groupes selon la date à laquelle ils doivent diminuer l’usage des gaz HFC. Dans le premier groupe on retrouve les pays comme les États-Unis ou les nations européennes qui ont déjà commencé à diminuer l’usage de ses gaz: ils devront l’avoir fait de 10% d’ici 2019 et de 85% d’ici 2036.

Dans les deux autres groupes, on retrouve beaucoup plus de pays, comme ceux en développement à l’image de la Chine, ceux du Golfe persique ou encore l’Inde: pas vraiment les meilleurs clients pour l’environnement. Le groupe 2 devra réduire de 10% ces gaz d’ici 2029, puis de 80% d’ici 2045. Pour le groupe 3, la baisse de 10% devra être atteinte pour 2032, et celle de 85% d’ici… 2047. Bref, la planète a le temps de tousser d’ici-là…

Voyons le bon côté des choses quand même:en faisant disparaître progressivement les HFC, on pourrait réduire de 0,5° le réchauffement climatique mondial d’ici 2100 selon l’Institute for Governance and Sustainable Development (IGSD).

Source: Le Point

Articles sponsorisés