Comment t’éviter le mal des transports sur la route des vacances?

Comment t’éviter le mal des transports sur la route des vacances?

Bientôt les vacances! Impatient(e), tu prépares déjà tes plans. Mais l’idée d’être malade en voiture te donne déjà des crampes? Le mal des transports, ça peut vraiment gâcher ton voyage. Que ce soit dans l’avion, pendant une excursion en bateau ou en voiture, rassure-toi, éviter le mal de transport, c’est possible. Comment ? Suis le guide!

Le mal des transports, c’est le genre de trucs qui pourrait gâcher un roadtrip avec tes potes ou ce qui pourrait être une agréable sortie en bateau. Mais qu’est-ce que le mal des transports exactement? Tes muscles et ton oreille interne, responsable de ton équilibre cherchent à s’adapter à ce que perçoivent tes yeux. Si tu es en mouvement, ça ne correspond pas: ce conflit entre ce que tu perçois visuellement, ce que ton oreille interne perçoit et tes capteurs musculaires, c’est ça, le mal des transports. C’est ce qui se produit lorsque tu lis en voiture, par exemple.

Mais il existe des moyens de soigner et même d’éviter le mal des transports pour garantir des vacances sans accroc!

1. Evites ce qui déclenche ton mal des transports

Bon, plus facile à dire qu’à faire, tu diras. Mais tu dois éviter les déclencheurs potentiels. Plus l’avion est petit – Ryanair, j’écris ton nom… – plus le risque de souffrir de nausée est grand. Le principe est le même en voiture ou sur un bateau. En fait, plus ton moyen de transport est petit, plus tu ressens les chocs, le freinage brusque… En voiture, le siège conducteur est la meilleure place pour réduire les nausées. Les sièges passagers, c’est pas idéal. C’est pourquoi les enfants de 8 à 12 ans sont les premiers à vomir lors d’un voyage en voiture.

Il y a d’autres déclencheurs des nausées en voyage. Evite aussi de fumer, la nicotine a un effet négatif sur le mal des transports. Même chose avec l’alcool et les repas trop copieux, pas une bonne idée avant un road-trip.

2. Concentre toi sur le paysage

Lorsque tu sens la nausée monter, une des solutions pour éviter d’être malade est de regarder par la fenêtre. L’idéal, c’est lorsque le paysage est ouvert. Moins il y a d’obstacle devant tes yeux, mieux c’est. Une chose est sûre, on ne te recommande absolument pas de fixer ton smartphone! Il vaut mieux rester tranquille et éviter de parler, notamment. L’objectif, pour éviter le mal des transports, est d’éviter de bouger la tête. Pourquoi? Moins ta tête ressent de mouvements, plus ton oreille interne est contente car tu es stable.

3. Prépare ton voyage: garde des réserves de médoc’ à la maison

Si tu es souvent malade dans les transports, il vaut mieux prévoir le coup et garder des réserves de médicaments en prévision du départ vers l’aventure. Tu seras prêt(e) à partir, il ne suffira qu’à les mettre dans tes bagages. Heureusement, certains remèdes contre le mal des transport et les nausées sont disponibles en vente libre. C’est le cas de l’hyoscine et des antihistaminique. Ce serait de véritables remèdes miracle dans la lutte contre le mal des transports. Mais sois prudent(e), car ces deux médicaments, même s’ils ne nécessitent pas d’ordonnance de ton médecin, peuvent te donner le vertige ou de la somnolence. A éviter si tu conduis, donc. La cinnarizine serait un autre remède efficace et qui comporte moins d’effets secondaires.

A quel moment devrais-tu prendre un comprimé? Il vaut mieux prendre ton comprimé deux heures avant le départ. Parce qu’au moment où tu te sens devenir malade, au milieu du trajet, c’est déjà trop tard malheureusement.

4. Focus sur ta respiration

Inspire. Expire. Inspire… Bon, prendre de grandes respirations peut te sembler futile. Et pourtant. Réaliser des exercices de respiration contrôlée aurait des effets positifs et permettrait d’éviter d’avoir recours aux médicaments. Quand tu vomis, ton réflexe est d’arrêter de respirer pendant un court instant. Mais si tu te concentre sur ta respiration et respire de façon régulière, tu réduis ton envie de vomir.

5. Tout est question d’acclimatation

Pour profiter au max de tes vacances, une des solutions est de s’habituer peu à peu aux circonstances de ton voyage. C’est un peu le même principe que lors d’un voyage en haute altitude, par exemple dans les montagnes du Pérou. Tu es plus souvent malade quand tu es assis à l’arrière de la voiture? Habitue-toi peu à peu à cette place, jusqu’au moment où tu sauras faire un plus long trajet sans ressentir de malaise. Evidemment, même si tu n’es plus malade en voiture au bout d’un certain temps, cela ne réglera probablement pas ton problème de mal de mer. Mais une chose à la fois!

6. Le gingembre, un remède naturel contre le mal des transports

Pour éviter les effets secondaires des médicaments, comme la somnolence, tu devrais t’intéresser à un remède naturel: le gingembre. Cette épice soulage le mal des transports. Tu peux consommer le gingembre sous différentes formes: en mangeant des biscuits au gingembre, en mâchant des bonbons au gingembre, en buvant du thé ou en te préparant une boisson bien fraîche.

Te voilà prêt(e) à prendre la route des vacances!

Articles sponsorisés