C’est l’été, sortez les bikinis! Mais pas tous en fait, dans cette piscine, le burkini n’est pas permis

C’est l’été, sortez les bikinis! Mais pas tous en fait, dans cette piscine, le burkini n’est pas permis

Vous avez déjà entendu parler du burkini? C’est un doux mélange de mots et de style entre le bikini et la burka. Le burkini c’est le bikini des musulmanes en gros. Et dès que les premiers rayons de soleil font leur apparition, on pense tous à ressortir nos maillots, planqués bien loin dans nos armoires. Mais dans cette piscine allemande, on dit oui au bikini et non merci au burkini. 

Après les grands débats autour du port du voile et avec les vacances d’été qui arrivent, c’est au tour du burkini de faire parler de lui. Cette burka qui peut aller dans l’eau n’est pas bien vue par tout le monde. Dans une piscine allemande, à Neutraubling, on l’interdit carrément. Le maire de cette petite ville n’a apparemment pas envie de voir de burkini dans sa piscine. On peut donc s’y baigner en bikini, deux petits bouts de tissus, mais un maillot qui recouvre le corps, ça non! En fait, c’est depuis qu’une jeune musulmane est venue faire quelques longueurs dans sa piscine qu’il a pris sa décision. Et il a peut-être été influencé par quelques baigneurs qui ont trouvé ce maillot “peu hygiénique”. C’est en tout cas ce que rapporte la chaine de télé NTV.

Des maillots de bain habituels please

Et pour faire passer le mot, une nouvelle pancarte trône désormais devant l’établissement. “Chers clients, l’utilisation de la piscine est uniquement réservée aux nageurs en maillot de bain habituels (maillot, bikini ou short de bain)”. Oui vous lisez bien! Mais le pire c’est que le maire tente de se rattraper en annonçant qu’il existe des jours réservés aux femmes. Mais quand on sait que le maître-nageur est un homme, même pendant ces jours spéciaux, on a envie de rire (ou de crier, c’est selon les caractères). Bien sûr certains crient au scandale et invoquent la liberté de religion.

Climat tendu dans les piscines

Dans une autre ville allemande, Bonn, ce sont des hommes qui sont refusés à l’entrée de la piscine. Les hommes réfugiés de plus de 18 ans ne sont plus les bienvenus depuis les plaintes de harcèlement sexuel du début de l’année.

Source: politico

Articles sponsorisés