C’est chaque fois pire: cette tornade a fait 23 morts aux États-Unis

C’est chaque fois pire: cette tornade a fait 23 morts aux États-Unis

Dans l’État américain de l’Alabama, au moins 23 personnes ont été tuées par une tornade. Dans d’autres états du sud-est des États-Unis, les intempéries ont également provoqué de graves dégâts. À cause du changement climatique, le nombre de tornades est en forte augmentation aux États-Unis. Elles deviennent plus importantes et se produisent dans des endroits où elles n’avaient jamais lieu auparavant.

La première tornade qui a frappé la région de l’Alabama avait une largeur de presque un kilomètre et une vitesse de vent d’au moins 218 km/h. La tornade a tout ravagé sur son passage. Des maisons ont été détruites et des arbres ont été déracinés. Des tornades de ce genre ont également été observées en Alabama et en Géorgie.

Un porte-parole des services d’urgence du comté de Lee a déclaré qu’il y avait de nombreux blessés. Certains, selon le shérif, dans des états préoccupants. Selon les médias locaux, plusieurs enfants sont morts. Un nombre encore inconnu de personnes a disparu. Dès que la météo est plus clémente, les secouristes continuent de chercher des survivants parmi les décombres.

Les tornades sont apparues dans l’État de l’Alabama, mais également dans les États de Géorgie et de Floride, où d’importants dégâts ont été signalés.

Sur les réseaux sociaux, on peut constater que plusieurs maisons qui se trouvaient sur les zones touchées ont été rasées. Au moins 42.000 foyers ont été privés d’électricité. Cette nuit, la température a radicalement baissé et de nombreuses personnes n’avaient plus le moyen de se chauffer à cause de la tempête.

Le gouverneur de l’Alabama a avertit sur Twitter que les conditions météorologiques allaient sans doute être encore plus extrêmes dans les prochains jours.

À cause du réchauffement climatique, de plus en plus de tornades meurtrières se produisent aux États-Unis. Et ce, dans des zones encore plus vastes qu’auparavant.

Dans une étude récente, le Dr James Elsner, de l’Université d’État de la Floride, explique que les tornades deviennent de plus en plus puissantes. L’augmentation de la force des tornades est considérable: 5,5% par an de 1994 à 2016. Ses conclusions sont corroborées par les comptes rendus officiels des tempêtes publiés par les services météorologiques américains, qui tous montrent une tendance à la hausse de la puissance des tornades. Ces observations font état de tornades qui laissent des traces chaque fois plus longues et plus larges.

CAPE et les courants-jet

L’étude montre qu’il existe un lien direct entre le réchauffement climatique et le nombre et la force des tornades: une combinaison d’augmentation de chaleur et d’humidité, d’énergie potentielle de convection disponible (CAPE) et d’une augmentation du cisaillement du vent. En d’autres termes: lorsque la chaleur, l’humidité et le vent se rencontrent au plus haut niveau, des tornades plus fortes apparaissent.

Les conditions qui causent des tornades seraient renforcées par la modification des jets-stream (courants-jet). À cause du réchauffement rapide de l’Arctique, la différence de température entre le nord et le sud s’est réduite. Cela réduit les différences de pression entre les latitudes arctique et moyenne et atténue les vents du jet stream.

Et tout comme les rivières qui coulent lentement suivent généralement une route sinueuse, un courant jet plus lent tend également à s’agiter davantage. Les grandes ondulations nord-sud dans le jet-stream génèrent de l’énergie dans l’atmosphère. Incidemment, c’est le même processus qui a été à l’origine du vortex polaire qui a frappé les États-Unis plus tôt cette année.

Les tornades ont également évolué au cours des dernières décennies – elles sont moins courantes dans l’Oklahoma, au Texas et au Kansas, là où frappent traditionnellement les tornades, mais davantage dans l’Illinois et dans d’autres États du Mississippi et plus à l’est.

CAPE et les courants-jet

L’étude montre qu’il existe un lien direct entre le réchauffement climatique et le nombre et la force des tornades: une combinaison d’augmentation de chaleur et d’humidité, d’énergie potentielle de convection disponible (CAPE) et d’une augmentation du cisaillement du vent. En d’autres termes: lorsque la chaleur, l’humidité et le vent se rencontrent au plus haut niveau, des tornades plus fortes apparaissent.

Les conditions qui causent des tornades seraient renforcées par la modification des jets-stream (courants-jet). À cause du réchauffement rapide de l’Arctique, la différence de température entre le nord et le sud s’est réduite. Cela réduit les différences de pression entre les latitudes arctique et moyenne et atténue les vents du jet stream.

Et tout comme les rivières qui coulent lentement suivent généralement une route sinueuse, un courant jet plus lent tend également à s’agiter davantage. Les grandes ondulations nord-sud dans le jet-stream génèrent de l’énergie dans l’atmosphère. Incidemment, c’est le même processus qui a été à l’origine du vortex polaire qui a frappé les États-Unis plus tôt cette année.

Les tornades ont également évolué au cours des dernières décennies – elles sont moins courantes dans l’Oklahoma, au Texas et au Kansas, là où frappent traditionnellement les tornades, mais davantage dans l’Illinois et dans d’autres États du Mississippi et plus à l’est.

Articles sponsorisés