« Ces deux dernières années, au moins six attaques ont été déjouées dans notre pays »

« Ces deux dernières années, au moins six attaques ont été déjouées dans notre pays »

Depuis 2014, il y a eu au moins six attaques qui ont été déjouées en Belgique. C’est ce qu’affirme Eric Jacob, le directeur de la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles.

Dans une interview à De Tijd, Eric Jacob explique: « il y a constamment des opérations et des risques que nous devons maîtriser ». Il dit que la vie en Belgique a changé depuis les attentats de Bruxelles, où 35 personnes ont perdu la vie: « Je travaille depuis 32 ans à la police, y compris dans les forces spéciales, et 2016 a été l’année la plus difficile de toutes. Désormais, tu dois être opérationnel à tout moment. Tu n’as pas le temps de réfléchir. Nous avons dû laisser partir les pompiers, puis en analysant les caméras de surveillance, nous avons rapidement vu qu’il y avait encore une valise des auteurs [ndlr: des attentats de Bruxelles] ».

Une minorité

Dans les attaques déjouées, il n’y aurait pas seulement des loups solitaires ou des terroristes nationaux: « Il peut aussi toujours se former des réseaux. Nous sommes prêts à tout. Mais nous pouvons voir un profil clair des auteurs. Ce sont souvent des petits délinquants qui sont insuffisamment intégrés dans notre société ».

Selon Jacobs, les informateurs dans les communautés locales sont devenus de plus en plus importants. « Beaucoup de gens dans la communauté musulmane ne sont pas d’accord avec les terroristes et ils aident la police. C’est donc un faux débat de parler de « l’Islam ». Il s’agit seulement d’une petite minorité ».

Articles sponsorisés