Ça y est, la Flandre va interdire la production de foie gras! Et la Wallonie?

Ça y est, la Flandre va interdire la production de foie gras! Et la Wallonie?

La Flandre a pris des décisions fortes concernant le bien-être animal. L’élevage d’animaux à fourrure est désormais interdit sur son territoire, tout comme le gavage d’animaux. Cette méthode est notamment utilisée pour la production de foie gras. 

Plus de 200.000 animaux à fourrure sont tués chaque année dans les 17 fermes que compte la Flandre. Elles devront mettre la clé sous la porte. L’unique producteur de foie gras dans le nord du pays devra aussi cesser ses activités.

Deux conséquences qui font suite à un ensemble de lois votées par le parlement flamand et qui limitent la production totale et définitive pour 2023. Entre-temps, les producteurs sont invités à faire basculer leur activité ou en tout cas à ne pas la développer. Les derniers animaux tués et gavés le seront au sein de l’élevage actuel, pas au-delà.

Rôle pionnier

Le foie gras est pourtant considéré comme un mets de choix, principalement pendant les fêtes de Noël et de Nouvel An. Si aux Pays-Bas, la production de foie gras a déjà été interdite, ce n’est pas le cas en France, plus gros producteur mondial.

Le ministre flamand de la Protection des animaux, Ben Weyts (N-VA), considère ces mesures comme un grand pas en avant: “Nous disons adieu à une industrie rentable, car nous attachons une grande importance au bien-être des animaux. La Flandre joue un rôle de pionnier au niveau international”, se réjouit-il dans De Zondag.

Et en Wallonie?

En Wallonie, un nouveau Code du bien-être animal a été adopté en avril dernier. 12 chapitres pour 125 articles qui renforcent le droit des animaux. Mais le gavage des animaux n’est pas formellement interdit, ce qu’a regretté GAIA. Même si la Région s’est donnée une possibilité d’interdire cette pratique dans le futur.

À voir si cette décision de la Flandre va provoquer une réaction en chaîne. Mais rien n’est moins sûr.

EPA

Articles sponsorisés