Left Right
scrollTop top

La traque commence: Binance recherche activement les escrocs volatilisés avec les 3 millions de dollars de la cryptomonnaie Squid Game


© Les escocs derrière le SQUID se sont « enfuis » avec plus de 3 millions de dollars dans les poches. (Jakub Porzycki/NurPhoto/Shutterstock, Isopix)

L’ascension de la cryptomonnaie Squid Game (SQUID) a été aussi brutale que sa chute. Le jeton a atteint des montants hallucinants en quelques jours, avant que les personnes à l’origine du projet ne plaquent tout, « dérobant » à des milliers de particuliers des millions de dollars. Binance veut les coincer.

La folle histoire autour de la cryptomonnaie Squid Game (SQUID), lancée en l’honneur de la série sud-coréenne éponyme, est loin d’être terminée. Lancé le 26 octobre, le token était théoriquement destiné à servir de monnaie d’échange pour participer à un tournoi en ligne en novembre, à l’issue duquel le vainqueur remporterait un très gros lot.

En quelques jours, la valeur du SQUID avait littéralement explosé, flirtant même avec les 3.000 (!) dollars le week-end dernier. La valeur totale du marché avait même dépassé les 50 milliards de dollars, selon CoinMarketCap lundi matin.

Le hic: le jeton n’était pas échangeable. Les bourses d’échange crypto criaient à la méfiance, et elles avaient bien raison. Lundi, le château de carte s’est écroulé. Un énorme portefeuille est parvenu à se débarrasser de ses pièces. La valeur du SQUID s’est effondrée, faisant perdre les investissements à tous ceux qui avaient mordu à l’hameçon.

Selon les estimations, les escrocs à l’initiative du projet ont probablement gagné plus de 3 millions de dollars grâce à leur vente massive. Un type d’arnaque appelé « Rug Pull », qui voit les développeurs d’un token vendre subitement tous leurs jetons avant de stopper leur activité et de laisser des milliers de particuliers sur le carreau. En début de semaine, la CNBC a ainsi raconté l’histoire de Bernard, néophyte dans l’univers crypto, qui a perdu toutes ses économies (28.000 dollars) en les investissant dans le SQUID.

La traque commence

Ce jeudi, la plus grande bourse d’échange crypto du monde, Binance, a annoncé qu’elle allait s’y coller elle-même pour tenter d’identifier les auteurs de cette vaste arnaque. Elle a mis sur pied une équipe d’enquêteurs qui sera entièrement dédiée à cette mission. Celle-ci est déjà en train de « déployer des analyses de la blockchain pour identifier les mauvais acteurs ». Les conclusions seront livrées aux forces de l’ordre.

« Notre équipe de sécurité a lancé une enquête, dans un geste de bienveillance », a déclaré un porte-parole de Binance au média Business Insider.

En parallèle, Binance va explorer les options pour soutenir la communauté crypto, en mettant notamment sur liste noire les adresses affiliées au SQUID. En outre, elle espère que cet épisode aura tout de même un effet positif: sensibiliser aux risques des cryptomonnaies.

« La vérité est que SQUID ne sera pas la première ou la dernière escroquerie dans l’univers de la DeFi », a déclaré le PDG et cofondateur de Binance, Changpeng Zhao – plus connu sous le nom de CZ.

« Nous entrons dans une période de spéculation maximale: les gens sont à la recherche du prochain système d’enrichissement rapide ou d’une opportunité à 100X. La vérité est que ces 100X ne se présentent pas souvent. Et lorsqu’elles se présentent, elles s’accompagnent généralement d’une tonne de risques, parfois à tel point que la frontière entre l’investissement et le pari est floue », a-t-il ajouté.

En outre, le patron de Binance a exhorté les gens à s’armer de connaissances sur le monde des cryptomonnaies, rappelant qu’au cours de l’année écoulée, il n’y avait jamais eu autant de nouveaux investisseurs faisant leur entrée sur le marché.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…