Le paiement par carte est-il bientôt dépassé ? « Les solutions de paiement biométriques ont le vent en poupe »

Le nombre de solutions de paiement augmente sensiblement. Aujourd’hui, par exemple, il est déjà possible de payer avec son smartphone, mais aussi par son empreinte digitale, alors qu’il y a dix ans, cela relevait encore de la pure fiction. Selon Rustin I. Carpenter, cadre supérieur de la société de conseil Cognizant, ce n’est qu’une question de temps avant que les options de paiement biométriques ne deviennent la nouvelle norme.

Pourquoi est-ce important ?

La crise du coronavirus a radicalement changé notre façon de payer. Par exemple, nous utilisons moins souvent de l'argent liquide et plus souvent des paiements sans contact ou via nos smartphones.

L’évolution suit son cours : les solutions de paiement sans contact ont pris de l’ampleur depuis la pandémie. Même après, la popularité de cette option de paiement a continué de croître.

  • Des chiffres récents de la société Bancontact Payconiq montrent que d’ici à 2022, nous aurons effectué quelque 36 fois plus de paiements sans contact qu’il y a cinq ans. En 2018, le compteur s’élevait à 31 millions de paiements sans contact, tandis que l’année dernière, ce chiffre était passé à 1,1 milliard.
  • Nous tendons également de plus en plus la main vers nos smartphones pour payer. Plus de 275 millions de paiements mobiles ont eu lieu en 2022, contre près de 34 millions en 2018. C’est huit fois plus en cinq ans.

L’évolution du marché des paiements

Les détails : Carpenter note que le marché des paiements va encore évoluer de manière spectaculaire, et il songe principalement aux solutions de paiement biométriques. Le cabinet d’études KBV Research prévoit que la valeur du marché de la technologie biométrique atteindra quelque 18,6 milliards de dollars d’ici à 2026.

  • « Les nouvelles options de paiement entraîneront d’énormes changements économiques dans le monde entier. Cela peut conduire à des opportunités accélérées pour l’industrie d’une part, mais peut également créer de l’instabilité de l’autre », a déclaré le cadre supérieur de Cognizant.

Les défis : Les options de paiement biométrique s’accompagnent toutefois de certaines préoccupations.

  • En particulier concernant la confidentialité et la sécurité. Le cabinet d’études reconnaît que ces problèmes ne sont pas près de disparaître : « L’environnement géopolitique, économique et social actuel fait qu’il reste nécessaire de continuer à investir dans la prévention de la fraude et dans la cybersécurité », estime M. Carpenter. « C’est le seul moyen de gagner la confiance des consommateurs et pour que ce mode de paiement continue à gagner du terrain. »

MB

Plus
Lire plus...