Avec la grève ce mardi, ça risque d’être le chaos dans les trains, bus et métros: voilà tout ce que tu dois savoir

Avec la grève ce mardi, ça risque d’être le chaos dans les trains, bus et métros: voilà tout ce que tu dois savoir

Ce sera (encore) la grève ce mardi. À l’appel du syndicat socialiste des services publics, de nombreux travailleurs observeront un arrêt de travail dès ce lundi 22 heures jusque mardi même heure. Ce sera le cas dans la plupart des administrations publiques: écoles, bureaux de poste… et dans les transports en commun. On fait le topo sur le programme de demain.

Si ce n’est pas encore fait, note-le en rouge dans ton agenda: une grève intersectorielle aura lieu ce mardi toute la journée. L’appel a été lancé début du mois par le syndicat socialiste des services publics CGSP/ACOD pour protester contre la réforme des pensions du ministre Daniel Bacquelaine (MR), et plus particulièrement ses mesures concernant la pénibilité au travail. Il ne s’agira pas d’une grève en front commun, puisque les syndicats chrétiens et libéraux n’ont pas rejoint le mouvement. Mais des arrêts de travail sont tout de même prévus à partir de ce lundi 22 heures jusque mardi même heure.

Ce qui signifie concrètement de fortes perturbations dans l’ensemble des transports en commun: SNCB, STIB, De Lijn et TEC. Roulera ou roulera pas? Comme d’habitude, il est impossible de prédire quelles lignes précisément seront touchées par la grève. Les sociétés de transport ne communiqueront les retards et annulations qu’à partir de demain 6 heures, via leur fil Twitter et leur site internet. Mais en attendant, il y a quelques infos à avoir en tête pour organiser ta journée au mieux.

SNCB

Au niveau de la SNCB, de « fortes perturbations » seront à prévoir dans les trains, avertit-elle déjà sur son site internet. « Nous vous conseillons de ne pas compter uniquement sur les trains pour vous déplacer entre ce lundi 26 février (à partir de 22h) et ce mardi 27 février (jusqu’au dernier train) », recommande-t-elle d’ailleurs.

Les annonces seront donc faites en gares, sur Facebook, Twitter, via le planificateur de voyages, la page « Perturbations sur le réseau », l’application de la SNCB, ou encore en appelant le contact center (02 528 28 28).

TEC

Le TEC est plus avenant et te donne déjà un aperçu des perturbations à prévoir sur son site internet. Comme tous les syndicats n’y prendront pas part, l’ensemble du réseau routier wallon ne sera pas touché, seulement certaines lignes.

Dans l’ensemble du Brabant wallon, 74 % des services seront assurés. Tu peux consulter les horaires pour ce mardi ici, mais note qu’il ne s’agit que d’une version provisoire qui pourrait être actualisée d’ici demain.

À Mons, seuls 50 % des services seront assurés, 50 % également pour la région du Borinage, 20 % pour le TEC Centre, et 70 % en Hainaut occidental. À Charleroi, par contre, aucune estimation n’est pour l’instant disponible. Même chose pour la zone Liège-Verviers. En province de Luxembourg, 94 % des bus circuleront. Et en province de Namur, le TEC parle actuellement de 93 % des bus opérationnels.

Ici aussi, n’hésite pas à checker régulièrement la page Facebook du TEC, le fil Twitter ou à contacter le call center au 071 23 41 15 (de 6h30 à 18h30).

De Lijn

Le service de transport en commun flamand s’attend globalement à des perturbations « limitées », mais plus « importantes » localement dans les villes de Gand, Anvers, Saint-Nicolas, Alost, dans le Limbourg et dans le Pajottenland. Tu peux suivre toutes les updates ici.

Attention si tu optes pour la solution alternative facile: la voiture. Garde en tête que les gens qui devront se déplacer demain auront certainement la même idée que toi. Touring Mobilis prévoit d’ailleurs déjà 150 kilomètres de bouchons sur les autoroutes ce lundi soir et 280 kilomètres mardi matin. Le pays sera en alerte rouge niveau embouteillages. Le mieux est donc de te rabattre sur le télétravail, du moins si tu en as la possibilité.

Enfin, note que la plupart des administrations publiques, telles que les écoles et la poste, seront touchées par la grève. Le mieux est donc de passer un petit coup de fil avant de te déplacer pour rien. Sur ce, COURAGE pour demain!

STIB

Du côté de la STIB, c’est hélas le même son de cloche: l’ensemble du réseau risque d’être « fortement impacté ». « La grève nationale de ce mardi 27 février perturbera fortement la circulation des trams, bus et métros, et il sera difficile de se déplacer dans la capitale », met déjà en garde le service de transport bruxellois sur son site internet. « Nous vous invitons donc à prendre vos dispositions et prévoir des moyens de transport alternatifs si nécessaire », recommande-t-elle.

Tout comme la SNCB, la STIB informera les voyageurs en continu dès mardi 6 heures, via son site internet, sa page Facebook, son compte Twitter et son contact center (070 23 20 00).

TEC

Le TEC est plus avenant et te donne déjà un aperçu des perturbations à prévoir sur son site internet. Comme tous les syndicats n’y prendront pas part, l’ensemble du réseau routier wallon ne sera pas touché, seulement certaines lignes.

Dans l’ensemble du Brabant wallon, 74 % des services seront assurés. Tu peux consulter les horaires pour ce mardi ici, mais note qu’il ne s’agit que d’une version provisoire qui pourrait être actualisée d’ici demain.

À Mons, seuls 50 % des services seront assurés, 50 % également pour la région du Borinage, 20 % pour le TEC Centre, et 70 % en Hainaut occidental. À Charleroi, par contre, aucune estimation n’est pour l’instant disponible. Même chose pour la zone Liège-Verviers. En province de Luxembourg, 94 % des bus circuleront. Et en province de Namur, le TEC parle actuellement de 93 % des bus opérationnels.

Ici aussi, n’hésite pas à checker régulièrement la page Facebook du TEC, le fil Twitter ou à contacter le call center au 071 23 41 15 (de 6h30 à 18h30).

De Lijn

Le service de transport en commun flamand s’attend globalement à des perturbations « limitées », mais plus « importantes » localement dans les villes de Gand, Anvers, Saint-Nicolas, Alost, dans le Limbourg et dans le Pajottenland. Tu peux suivre toutes les updates ici.

Attention si tu optes pour la solution alternative facile: la voiture. Garde en tête que les gens qui devront se déplacer demain auront certainement la même idée que toi. Touring Mobilis prévoit d’ailleurs déjà 150 kilomètres de bouchons sur les autoroutes ce lundi soir et 280 kilomètres mardi matin. Le pays sera en alerte rouge niveau embouteillages. Le mieux est donc de te rabattre sur le télétravail, du moins si tu en as la possibilité.

Enfin, note que la plupart des administrations publiques, telles que les écoles et la poste, seront touchées par la grève. Le mieux est donc de passer un petit coup de fil avant de te déplacer pour rien. Sur ce, COURAGE pour demain!

Articles sponsorisés