Alors que la Chine célébrait ses 70 ans, un policier a tiré à balle réelle sur un jeune hong-kongais

(Photo by Chris McGrath/Getty Images)

Une journée déjà symbolique pour la Chine, en devenir pour Hong Kong. Après l’escalade de violences, il y aura un avant et un après 1er octobre dans la province autonome.

Faut-il encore expliquer la situation dramatique qui a lieu à Hong Kong? Depuis maintenant presque 18 semaines, les Hong-Kongais manifestent sans relâche pour protéger leur indépendance vis à vis de la Chine.

Ces derniers temps, les confrontations entre policiers et manifestants s’étaient intensifiées en termes de violence: citoyens retenus dans les métros et tabassés, riposte vigoureuse et bombes lacrymogènes ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Pékin/Hong-Kong, deux salles deux ambiances

Aujourd’hui, la Chine fête les 70 ans de son régime communiste. En grandes pompes, Xi Jinping, actuel président, a fait défiler à Beijing tout ce qu’il avait de mieux en termes militaires tout en annonçant que “Rien ne peut ébranler les fondations de notre grande nation. Rien ne peut empêcher la nation et le peuple chinois d’aller de l’avant.”

Les célébrations du 70ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine se tiennent sur la place Tian’anmen le premier octobre 2019 (Photo par Sheng Jiapeng/China News Service/VCG via Getty Images)

Pendant ce temps, une nouvelle frontière a été franchie à Hong Kong. Un jeune homme de 18 ans qui fait partie des manifestants s’est fait tirer dans la poitrine par un policier. Selon une source policière rapportée par l’Echo, “un policier a tiré avec son arme à feu après avoir été attaqué par un manifestant”. Il a reçu les premiers soins avant d’être amené à l’hôpital.

Ce matin, les Hong kongais ont bravé l’interdiction dictée par les autorités chinoises en allant manifester. Une journée symbolique de 70ème anniversaire, qui prend une teinte bien différente du côté de la province autonome. Partout sur Internet, les vidéos prises au smartphone circulent, où l’on voit des affrontements violents se dérouler partout dans les rues des quartiers habituellement commerçants. Parmi elles, la fameuse vidéo où celui qui marquera sans doute l’histoire des manifestations de Hong Kong reçoit une balle en pleine poitrine, sous la clavicule.

Attention: la vidéo suivante contient des images violentes de tir et de blessure.

D’autres images d’une violence rare circulent. Un aide-soignant qui se retrouve avec un bras cassé par un policier, des échauffourées qui terminent en baston. “Hong Kong se noie sous les gaz lacrymogène”, peut-on entendre dans une vidéo live des manifestations.

Il y aura un avant et un après premier octobre à Hong-Kong. Déjà sur Internet, on peut voir des images circuler, appelant à faire de ce jour un jour de “commémoration”. Le jeune homme blessé risque bel et bien de devenir une icône du mouvement hong-kongais. Peut-être qu’au final, les fondations de la nation chinoise sont déjà bel et bien ébranlées.

Articles sponsorisés